Voyager un mois en Nouvelle Zélande en Stop avec 80€

(Expérience datant de 2016, les photos sont prises avec mon téléphone, désolé!)

Avant de partir en Nouvelle Zélande j’avais déjà prévu de faire toute l’île du Nord en stop, tente et couchsurfing, mais à cause d’un problème de carte bleue bloquée juste avant le départ de l’avion, il a fallu que je me débrouille avec le peu que j’avais en liquide, c’est à dire environ 80 euro, environ 130$ Neo Zélandais.

J’ai donc voyagé tout le temps en stop, j’ai dormi la moitié du temps en tente, l’autre moitié en couchsurfing, pour manger en général j’achetais des nouilles à faire aux camping gaz le soir et du pain et du pâté pour le midi. Et à ce moment là on se dit surement que ça n’a pas dû être facile à vivre et que c’était un voyage raté.

Et bien pas du tout ! Certes j’ai mis mes papilles gustatives de côté mais j’ai rencontré plein de Kiwis (habitants de Nouvelle Zélande) grâce aux stop, j’ai campé dans des endroits dingues avec ma tente, et finalement je n’ai aucun regret de ce voyage au budget extrêmement serré, j’ai même très envie de recommencer.

Je décris ci dessous le parcours que j’ai fais durant le mois :

 

Auckland

Je n’ai pas passé beaucoup de temps à Auckland, j’ai trouvé un couchsurfing chez lequel j’ai passé 2 jours, le temps de visiter la ville. Puis je suis parti tout de suite vers New Plymouth à 400 km de là, le plus dur a été de quitter cette énorme ville qu’est Auckland sans prendre de bus. Bon autant dire que j’ai marché quelques heures avant d’arriver à un endroit où il était possible de faire du stop.

Mais lors de mon deuxième stop je me retrouve sur une bretelle d’autoroute, c’est alors qu’une policière s’arrête pour me dire que c’est dangereux, elle me demande où je vais, et puisqu’elle va dans la même direction que moi elle me propose de me rapprocher d’une vingtaine de kilomètres.

Ensuite c’est un vieux monsieur que la policière connaissait qui me prend en stop, je me souviens de sa vieille voiture qui avait une accélération folle, l’accélération qui te colle au siège.

Alors qu’après tout ce temps j’étais à peine sorti des alentours d’Aukland, je suis pris par un chauffeur qui transportait une énorme pièce pour un chantier, il allait justement à New Plymouth ! Quel chance ! J’ai fait plus de 4h de route avec lui pour plus de 350 km. Un homme incroyablement gentil dont je me souviens très bien même après 2 ans et demi.

Sur la route le paysage commence à se dessiner..

 

New Plymouth

Une fois à New Plymouth je fais encore du stop pour rejoindre mon couchsurfing à Oaonui, c’est une famille très gentille constitué d’une fille et de ses parents qui sont fermiers à Oaonui, j’ai même eu le droit à une visite guidée de leur ferme et j’en ai beaucoup appris là dessus.

D’ailleurs, ici tout le monde est fermier, autour de l’imposant Mont Taranaki, ce ne sont que des champs verts et plats avec des vaches,  la mer est très proche aussi. C’est donc un lieu qui rassemble, montagne, agriculture et plage. Incroyable quand même.

La ville de New Plymouth :

New Plymouth est l’endroit rêvé pour randonner, il y a un sommet aux allures du Mont Fuji, nommée le Mont Taranaki que l’on peut atteindre jusqu’au sommet, la vue y est dingue, j’en ai fais un article :

Je me souviens avoir croisé en stop deux couples très alcoolisés en voiture, on avaient beaucoup discuté, ils étaient incroyablement gentil. C’est plusieurs jours plus tard qu’ils m’ont repris en stop par hasard lors de mon départ de New Plymouth, ils étaient encore bien alcoolisés, ce fût une chaleureuse retrouvaille, lorsque je leurs ai dis que je quittais le coin ils m’ont dit « Mais avant de partir es ce que tu as au moins fait le toboggan d’herbe? ». Je n’avais jamais entendu un tel nom, je leurs dit que non, ce à quoi il répondent qu’il m’y amène avant de m’avancer sur la route !

Une fois là bas je me rends compte que leur toboggan était une pente glissante dans l’herbe sur laquelle ils se jetaient avec des bouts de cartons pour glisser, de grands gamins avec qui on peut se fendre la poire constamment, après la glissade sur le toboggan d’herbe tout le monde se jettent dans la mer déjà très froide. Bref ces gens était incroyable, très gentil bien qu’un peu soul, je pense qu’il représente parfaitement le Kiwi moyen dans son ouverture d’esprit et sa camaraderie.

Encore une bonne rencontre que j’ai eu dans le coin, un couple incroyable qui m’a pris en stop et avec qui j’ai passé une demi journée.

Lors des quelques jours passés dans le couchsurfing, un ami de la famille fêtait son anniversaire, j’ai donc eu la chance d’y être invité. Là bas l’anniversaire commence avec les membres de la famille et les amis qui passent un à un devant tout le monde avec un micro pour dire un mot à celui qui fête son anniversaire, mais là plupart du temps ça tourne en anecdote drôle ou gênante sur ladite personne. Une culture différente de ce que l’on fait ici ! Le reste est une soirée plutôt commune entre musique, alcool et danse.

The Forgotten World Highway ou L’autoroute du monde oublié

La route commence à Startford et va jusqu’à Taumarunui, j’ai voulu passer par là en stop car j’ai entendu dire que la route était perdue et très particulière. En effet la route est complètement perdu, les paysages sont très surprenant et parfois on passe sous de très vieux tunnel faits de vieux bois, c’est assez flippant de rouler dessous.

En revanche il y a très peu de personnes qui passe par là et majoritairement des gros camions, c’est d’ailleurs l’un d’eux qui me prendra en stop après plusieurs heures d’attente. C’était un routard super sympas mais avec un accent très très fort, ça a été très dur de le comprendre et de discuter avec lui mais c’était toutn de même fantastique !

Au parc national de Tongariro je ferai le trek mondialement connu, j’ai fait un article juste sur ça :

Rotorua

Rotorua et ses environs sont une grande zone géothermale incroyable, rien que d’être dans la ville vous pouvez sentir cette odeur forte de souffre, il y a même des cratères géothermaux dans les parcs de la villes, c’est dingue ! Pas très loin de la ville on peut visiter l’incroyable parc Wai-O-Tapu, très connu pour ses formations thermales, mais un peu cher 32,5$ (20euro).

La région est aussi remplie de sources chaudes, certaines sont payantes mais j’en connais une assez peu connu et pourtant extraordinaire : La Kerosene creek, elle est libre d’accès, j’ai  pu y poser la tente, faire mes nouilles les pieds dans l’eau chaude et dormir au chaud. C’est une région incroyable à ne pas manquer !

Coromandel

Avant de partir en NZ, je me disais que ce serait génial de rencontrer des Maoris, le peuple autochtone du pays, mais jusque là je n’en avais rencontré que très peu. C’est en entrant dans cette région que je fût pris en stop par 2 Maoris, 2 amis qui sortaient d’un combat de boxe, les 2 étaient très alcoolisés (oui encore), ils étaient incroyables et un peu fou !

Finalement au lieu de me déposer plus loin, ils me proposent de continuer à boire et faire la fête chez leurs amis, évidemment je réponds oui. On continue alors la journée à picoler et fumer chez eux, je me souviens que l’homme chez qui on étaient avait de l’herbe dans un sac plastique et fumait ça pure sans filtre, à la locale ! Le propriétaire m’a offert des pieds de cochons locaux puisqu’ils étaient chasseurs et des moules Neo Zélandaise locales à manger, les pieds de cochons étaient excellents et bien que j’avais déjà mangé plusieurs fois ces moules, celles ci étaient les meilleurs que j’ai pu manger dans le pays*.

Puis la soirée à tournée en concert de cuillère à soupe mais je pense qu’une vidéo serait plus parlante.

*Je vous conseille d’en acheter et manger si vous aller en Nouvelle Zélande, ce sont des moules de la taille d’une huître qui ont un goût incroyable et leur prix est modique !

 

Nous écoutions un vieux groupe reggae local que je trouve extraordinaire : Herbs – Dragons and Demons

 

Le soir j’ai pu dormir chez un des hommes et je suis reparti le lendemain pour Fletcher Bay

J’ai attendu longtemps avant d’avoir pu être pris sur la route pour Fletcher Bay, en effet il y avait très peu de passage, une voiture toute les 20 minutes; c’est là que 2 Allemandes en Van se sont arrêtées et m’ont pris. Grâce à elles j’ai découvert Peter Fox, un chanteur allemand dont elles écoutaient la musique, je vous conseille aussi d’écouter !

Le paysage le long de la côte était extraordinaire

Au retour j’ai attendu des heures pour être pris en stop dans un coin totalement perdu, finalement je fût pris par un couple de Français qui à emménagé ici, ils m’ont offert de dormir chez eux dans une sorte de camionnette emménagée dans leur terrain.

Résumé

Lorsque je me remémore mes souvenirs de voyages, me rappeler de ce mois en Nouvelle Zélande me fait un bien fou, c’était une expérience incroyable par son côté inattendu, je ne savais jamais où j’allais dormir le soir même, et par son côté social car le stop m’obliger à rencontrer entre 5 et 10 personnes par jour, ça fait beaucoup sur un mois !

Au final j’ai pas mal dormi chez des inconnus, même plus qu’en couchsurfing et j’ai beaucoup utilisé la tente aussi. C’est une expérience que je n’oublierai jamais, bien que je sois fan du voyage en moto ou en van, il est certains que je referai du stop pour le plaisir de inattendue et de la rencontre. Au final je n’aurais dépensé que 80 euro durant tout mon séjour, prouvant que l’on a pas besoin de beaucoup d’argent pour voyager, seul le confort coûte cher.

Conseil : Coromandel doit être extraordinaire à faire à Noel, il y pousse un arbre appelé le Chrismast tree, dont les fleurs très rouges sortent tout les ans à noël, et les rives de coromandel sont remplis de cet arbre, le spectacle promet d’être incroyable !

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

3 commentaires

Laisser un commentaire