Visiter les dunes de Merzouga

Visiter les alentours de Merzouga et ses dunes

Le désert de Merzouga, aussi appelé Erf Chebbi, est une des plus grandes étendue de sable au Maroc avec Erg Chigaga à M’Hamid El Ghizlane, le désert est long de 22km et large de 5.

C’est une halte très connu des voyageurs qui veulent faire une excursion dans le désert, le tourisme y est d’ailleurs très développé dans la ville de Merzouga, une grande partie de la ville ne sert qu’à ça.

Rissani

Mais tout d’abord j’aimerais évoquer Rissani qui se situe à seulement 37 km de Merzouga et qui n’est que rarement visité par les touristes, pourtant la ville possède des portes et des monuments incroyables.

Mais ce que je préfère c’est le souk couvert de la ville, à l’entrée on peut voir majoritairement des fruits et des accessoires téléphones, au centre ce sont les dattes qui sont exposés à même le sol, c’est probablement ce qui se vend la plus, et puis autour il y a de tout, boucherie, fournitures scolaires, enfin c’est un souk quoi.

Rissani mérite bien un petit détour d’une demi journée, malgré qu’elle soit très proche de Merzouga, la ville garde une authenticité qui fait très plaisir à voir.

Khamlia

Autour de Merzouga il y a aussi Khamlia à 8 km de la ville, c’est un petit village où les maisons restent atypiques et propres à la culture locale, c’est aussi ici que résident les Gnawas, des descendants des esclaves d’Afrique noire, les chanteurs Gnawas disent leur musique est capable de soigner les maux, vous pouvez y assister en passant par un guide ou une agence.

Moi je n’ai fais que de rouler dans le village, voir les maisons leurs couleurs et leur formes si particulières.

Le Lac Dayet Srij

Juste à côté de la ville il y a un lac sympas à visiter, on peut y trouver plusieurs espèces d’oiseaux, des flamants roses, ou même des locaux gardant les dromadaires qui viennent se nourrirent là. C’est pas une visite incroyable, si elle demande trop de budget ou trop de temps je vous conseillerais de laisser tomber, en revanche si ce n’est pas le cas c’est toujours sympas de voir un lac dans cette région.

A noter que le lac est facilement atteignable avec n’importe quel voiture, mais il n’y a pas de route à proprement dit, il suffit de partir tout droit dans le chemin de cailloux jusqu’au lac.

Les dunes de Merzouga

Revenons donc à Merzouga, de la ville vous pouvez déjà voir l’énorme dune, une des plus grandes, qui atteint près de 150m.

Ici la chaleur créé souvent des minis tempêtes de sable, c’est peu agréable quand on tombe dedans. Il fait d’ailleurs très sec et chaud, pensez à prendre une casquette et beaucoup d’eau.

Visiter Merzouga au Maroc

Pour voir les dunes vous avez de nombreux choix, vous pouvez y aller, à pied, en 4×4, en quad ou à dos de dromadaire (il n’y a pas de chameau de ce côté là de l’Afrique).

A dos de dromadaire vous pouvez faire une excursion à la journée, vous pouvez aussi partir dans les dunes la journée et revenir dormir dans la ville ou dormir dans les dunes, j’ai choisi la 3 ème option.

En allant directement négocier sur place j’ai pu avoir un bon prix, en plus que la saison touristique était passé, je devais être seul puis 2 Canadiens sont arrivés, et nous sommes parti tous les 3 vers 17h.

Je n’étais jamais monté à dos de dromadaire auparavant, c’est assez impressionnant la première fois où l’on monte et que le dromadaire se lève, on s’attend pas à monter aussi haut !

Partir à la découverte des dunes de Merzouga

Une fois dans les dunes il faut constamment lutter avec son équilibre et celui du dromadaire, le pire c’est quand il descend une dune, si vous ne vous accrochez pas bien vous passerez par dessus bord, bon heureusement c’est du sable mais quand même !

Ce fut très rude mais en serrant bien les cuisses pour pouvoir lâcher les mains et en gardant bien l’équilibre, j’ai pu prendre quelques clichés du désert qui ne sont pas trop floues !

J’aime beaucoup celui de ces 3 hommes, l’un d’eux porte une scie, je me suis longtemps demandé ce qu’il pouvait bien scier dans le désert, j’aime croire que c’est lui qui façonne les dunes pour les touristes.

Visiter les dunes de Merzouga

Les dunes à l’entrée sont assez sales, beaucoup de bouteilles en plastiques, de débris, plus loin ça commence à être propre.

Au bout d’un moment on est suffisamment loin pour s’imaginer en plein milieu du désert, le guide nous arrête pour observer le couché du soleil sur les dunes.

Voir le couché de soleil sur les dunes de Merzouga

Puis on arrive au campement, on prend le thé et on patiente pendant que le guide fait le Tajine, il a bien mit une heure à le prépaprer mais ça m’a laissé le temps de prendre quelques photos du ciel étoilé, malheureusement on est pas si loin des villes et la pollution lumineuse se fait ressentir, le ciel est magnifique tout de même mais pas autant que lorsqu’on est vraiment perdu au milieu de nulle part.

Dormir dans les dunes de Merzouga

Le soir j’ai eu le choix entre dormir dans la tente ou dehors sur le sable, j’ai choisi dehors, j’ai pu compter les étoiles filantes avant de dormir.

Croyez le ou non, mais il s’est mit à pleuvoir pendant la nuit ! Une légère pluie qui ne pas m’a empêché de me rendormir

Le lendemain matin, on repars très tôt pour pouvoir voir le soleil se lever dans les dunes, tout comme le couché, c’est aussi un grand spectacle !

Levé de soleil sur les dunes de Merzouga

Pour beaucoup cette visite est « THE » experience au Maroc, malgré tout le bien que j’en dis je ne suis pas du tout d’accord, ce genre de visite est toujours sympas, c’est un grand classique, on paye pour un service et on est sûr de ce qu’on va voir, mais les vrais expériences, celle qui sont inoubliables et dont vous vous rappellerez toute votre vie, elles sont loin de Merzouga, quelque part perdu dans les montagnes, les plaines ou le désert, il faut sortir des sentiers battus pour avoir la chance d’en avoir une. Pour moi ce fût à Agoudal dans le festival des fiançailles, ce que j’y ai ressenti est 100 fois supérieur à ce que j’ai ressenti à Merzouga.

Pour ma part c’est la première et dernière attraction touristique que je fais en Afrique, je voulais faire au moins celle là puisque c’est un immanquable, mais je préfère voyager de manière sauvage.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire