Visiter Chefchaouen autrement

Visiter Chefchaouen autrement

Chefchaouen est la ville la plus connu du Maroc, tous les jours ce sont des centaines de touristes qui débarquent par bus et taxis, étant donné que je n’aime pas trop ce genre d’ambiance qui anesthésie souvent le côté atypique et naturel des endroits, après avoir visité la rue touristique je suis allé me perdre dans les petites rues.

Voilà donc les 2 façons des visiter Chefchaouen :

La façon touristique

La rue commence de la rivière Ras El Maa, où l’on peut déjà trouver des bars et des cafés, c’est aussi ici que commencent les magasins en bordure des murs. Puis on passe une porte pour arriver dans la médina.

Avenue Hassan 1 Chefchaouen

Une fois dans la médina on passe par l’Avenue Hassan I, plus on avance plus les boutiques pullulent, on se fait appeler de partout, pour des écharpes, des souvenirs, des tapis ou du hachich.

La rue la plus connu ici c’est « Callejon El Asri » mais je n’en ai pas de photos, les touristes faisant la queue pour se prendre en photo dedans, et je ne voulais pas d’un touriste sur mes photos.

Il y a quand même quelque chose que je trouve beau dans la rue principale, c’est le mélange du bleu et du marron-orange des tapis à vendre posés sur les murs, je dois admettre que c’est vraiment très esthétique.

Magasin de tapis à Chefchaouen

La place la plus connu c’est celle de Uta Hammam, j’en avais pas mal entendu parler sur internet, mais une fois sur place c’est une place vide entouré de magasins et de restaurants.

L’autre façon

Pour sortir du tourisme je ne peux pas vous donner des noms de rues, il suffit de rester sur la rue principale et prendre une rue qui vous donnent envie et où personne ne va, évidemment il n’y aura pas de magasins, ni de vendeurs, seulement des locaux qui parfois pourrait être surpris de votre présence, mais souriez et dites bonjour !

Dans ces rues très petites on trouve beaucoup de petites portes derrière lesquelles j’entend les familles parler et les enfants crier, l’ambiance est extraordinaire et authentique. Je suis très tenté d’ouvrir la porte pour découvrir ce qui s’y cache derrière.

Les petites rues de Chefchaouen

Après m’être perdu dans les rues qui descendent, je fais tout l’inverse, je prends les rues qui montent, et c’est tout aussi jolie, plus ouvert que les rues d’en bas mais les couleurs restent sublimes.

Les chats sont partout dans la ville, il y a ceux qui appartiennent aux locaux et les sauvages, dans les 2 cas leurs pelages les font bien apparaître lorsqu’ils longent les murs bleus de la ville.

Découvrir Chefchaouen autrement

Points de vues sur la ville

Le gros avantage de Chefchaouen c’est que la ville se situe sur une colline et qu’elle offre de nombreux point de vue sur ses bâtiments bleus. Les plus connus sont tous les points de vues tout le long de l’avenue Tareq Rass El Maa qui mène à la fontaine.

J’ai pas pu résister à l’envie de prendre ma voiture-maison sur le parking avec la ville en arrière plan !

Point de vue du Parking sur Chefchaouen

Si vous n’avez pas peur des crampes, vous pouvez aussi monter tout en haut de la ville en suivant les escaliers de la médina, il faut passer par un vieux cimetière abandonné qui sert aujourd’hui de chemin et toilettes. Une fois ce cap passé, le point de vue est vraiment sublime, on peut voir chaque toit de chaque maison bleu de Chefchaouen, c’est à faire avant de partir !

Finalement j’ai passé du bon temps à Chefchaouen, même si je ne considère pas la ville comme à absolument voir, c’est à voir mais il y a beaucoup d’autres choses à voir avant dans le Maroc.

C’est surtout que Chefchaouen est faite pour le tourisme, c’est fait pour les gens qui veulent voir des couleurs chatoyantes, des magasins étincelants et finir la journée en prenant un verre sur la place. Chefchaouen n’est pas un endroit où l’on découvre une culture, des traditions, ou même l’aventure, tout ce qu’on peut faire c’est tenter de voir le plus d’authenticité et de cultures et la meilleure solution pour moi fût de partir me perdre dans les rues.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire