Visiter Bissau autrement

Visiter Bissau autrement et seul

Bissau est la capitale du pays, malgré ce statut la ville ressemble plutôt à un grand village dont uniquement le centre s’est développé, c’est une ville très particulière qui peut rebuter au premier abord quand on ne la connait pas bien, mais quand on sais où passer, la ville révèle toute sa beauté.

Avenida 3 de Agosto

Pour moi c’est le plus bel endroit de la capitale, on se croirait très loin de la plus grande ville du pays, et pourtant je suis seulement à 2km du centre.

C’est une avenue qu’il faut absolument voir le matin lorsque les femmes viennent pécher les petits poissons des étangs à l’aide de leurs grands filets et d’un sceau qu’elles arrivent à garde en équilibre sur la tête.

Mais aussi l’après midi après la fin de l’école lorsque les enfants partent dans les champs, une canne à sucre à la main, disparaissant peu à peu dans les rizières vertes fluos.

On peut aussi évidemment y faire de nombreuses rencontres, ici personne ne m’attend, les locaux sont choqués de me voir dans ce coin et ne ratent pas une occasion de discuter avec moi.

Bref c’est un spectacle incroyable toute la journée et absolument inconnu du tourisme. C’est ma petite perle à moi.

Le Port de Bissau

Le Port de Bissau est un petit port divisé en 3 parties qui est assez sympas à visiter, la plus grande partie qui sert de port de chargement sur les gros bateau n’est pas très intéressante mais le port des pêcheurs est très beau.

Les vieux bâtiments coloniaux aux multiples couleurs font face au port, le port paraît abandonné, la route est détruite, le passage est rare, l’ambiance est très spéciale ici.

Au milieu de cet énorme port de cargaison, certains pêchent à l’ancienne.

Rencontre étonnante :

Mais le plus fou sur cette visite du port c’est cette rencontre avec des pêcheurs Sénégalais venant de Elinkin qui ont été attrapé au large par l’immigration de la Guinée Bissau, ces pêcheurs sont coincés là sur leurs bateaux tant que l’amende n’est pas payé, ça fait déjà presque un mois qu’ils sont là.

L’amende est d’environ 1500€ mais pour ces pêcheurs c’est beaucoup trop, ils me disaient qu’ils allaient peut être réussir à négocier bientôt pour repartir, ils jouent le temps, en restant ici sous le soleil toute la journée pendant des jours, ils espèrent que l’immigration finira par baisser le montant de l’amende et les laisser partir.

Alors que je ne faisais que passer, ils m’ont demandé de remplir un jerrycan d’eau et de leur envoyer, leur envoyer grâce à une simple corde, une très bonne astuce :

J’aime beaucoup aussi leurs façon de monter sur le port depuis le bateau :

Et puis c’est très vite parti en shooting photo avec moi, tout le monde voulait sa photo :

On a échangé nos numéros, je leurs ai dit que je repasserai Lundi pour voir si ils ont réussi à partir, lorsque je suis revenu, j’avais emporté avec moi quelques nourritures pour eux, mais à ma grande satisfaction, je ne les ai pas vu ce jour là, il ne restait plus qu’un bateau.

Depuis je suis resté en contact avec l’un d’eux qui m’envoie parfois des photos de ses journées de pêche, il m’a dit qu’ils faisaient très attention à ne pas se faire encore attraper.

Le centre et le marché de Bandim

Au centre il y a quelques ponts qui permettent de passer d’un côté à l’autre de la route, l’endroit parfait pour faire quelques clichés de l’agitation du centre et de son immense marché qui s’étend du rond point à toutes les rues aux alentours!

Je vous conseille d’ailleurs de vous perdre dans ce marché, on y trouve de tout et vraiment pas cher.

Il suffit de prendre une seule rue en parallèle du centre pour changer complètement d’univers et atterrir dans une ambiance de petit village typique du pays :

Rencontre inattendu à Bissau

Je devais dormir pas loin de Bissau pour pouvoir prendre mon visa pour la Guinée le lendemain, malheureusement c’est toujours compliqué de trouver une place où dormir avec la voiture près des grandes villes, j’ai alors fais 7km avant de me poser sur le bord de la route. C’est alors que la femme à gauche de la photo m’a vu et m’a proposé de dormir chez elle, elle m’a offert une douche et un lit, quelle gentillesse !

Le quartier n’est qu’à 7km du centre ville mais ils n’ont pas l’électricité, c’est dingue non?

Le soir la famille de cette femme sort une télévision qu’ils alimentent au groupe électrogène à l’essence.

A partir du moment où le son du groupe retentit, tous les enfants du quartier ainsi que quelques adultes arrivent et s’installent pour regarder le film.

Heureusement j’avais fais le stock de gâteau locaux et j’ai pu en distribuer à tout le monde.

Vous saviez quel film ils regardaient? Vous ne devinerez jamais. Sharknado 4, le synopsis : un requin à 4 tête terrorise les plages Américaines.

Ça explique probablement la tête de la petite fille !

Malheureusement on a jamais pu voir la fin du film car le groupe électrogène est arrivé à cours d’essence !

C’était un moment magnifique de partage, sur le moment je me suis dis qu’ils n’avaient pas grand chose mais qu’ils partageaient énormément, et avoir une enfance comme ça où tous les soirs tu rejoint les autres enfants chez le voisin pour voir un film, c’est vraiment très beau et ça entraîne une mentalité loin de l’égocentrisme où l’entraide est primordiale.

Informations :

Depuis Bissau il y a quelques bateaux qui permettent d’accéder aux nombreuses îles du pays, les bateaux qui prennent les voitures sont beaucoup trop cher, et assez rares. Même si vous êtes sans voiture et que vous trouvez le prix trop cher, n’hésitez pas à négocier avec les pêcheurs sur le petit port, on m’avait proposé des prix assez intéressant.

D’autant plus que ça fera vivre ceux qui en ont le plus besoin.

N’ayez pas peur non plus de vous balader dans Bissau seul, les locaux sont très pacifiques, très accueillants et ça peut vous permettre de rencontrer beaucoup de personnes et d’avoir des expériences inattendu.  L’important c’est de bien se comporter et de sourire, si vous faites ça, vous serez bien accueilli partout où vous irez en Afrique.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *