Le marché aux fétiches d'Abomey

Visiter Abomey l’ancienne capitale de l’empire de Dahomey

Abomey est une très ancienne ville qui était à l’époque la capitale de l’empire de Dahomey entre 1600 et 1900. Un bon nombre de Palais Royaux témoignant de cette époque sont toujours dans la ville et très bien conservés !

Le royaume est connu pour avoir réalisé beaucoup de sacrifices humains et pour son régiment militaire de femmes féroces qu’on appelle souvent “Les Amazones de Dahomey”.

Mais c’est aussi le lieu de naissance d’une des plus grandes religions du monde : le Vaudou, qui fût exporté un peu partout avec les esclaves durant la traite négrière dont les Béninois ont été victimes.

La ville d’Abomey est donc d’une très grande richesse culturelle, on y trouve un musée historique qui retrace l’histoire du royaume, des palais royaux appartenant aux anciens rois, mais aussi des temples vaudous impressionnants, un marché aux fétiches…

Visiter Abomey au Bénin

Les Palais Royaux

Tous les Palais Royaux appartenaient aux différents rois qui ont prospéré durant l’empire de Dahomey. 13 rois et une reine se succédèrent durant cette période, chacun laissa derrière lui un bon nombre de légendes sur sa naissance et la nature de sa force.

Chaque roi disposait de son propre blason qui le comparait souvent avec un animal et qui signifiait quelque chose de précis. Pour le roi Houegbadja par exemple, le poisson et la natte signifiait que le roi était trop malin pour tomber dans le piège de ses ennemis.

Les petites cases rondes à l’intérieur des Palais étaient réservées aux différentes femmes du roi. C’est évidemment une pratique qui n’a pas disparue dans le pays et même majoritairement en Afrique.

Les palais royaux d'Abomey

On peut se balader librement en ville pour découvrir les nombreux Palais Royaux qui s’y dressent, c’est très agréable de pouvoir le faire en toute liberté tout en découvrant la ville toujours active d’Abomey et sa vie quotidienne.

Visiter Abomey

Le monument des Allemands

Dans les alentours de la ville on peut trouver un monument très différent des autres, celui-ci se nomme “Le monument des Allemands” et rend hommage à 3 Allemands et un Belge qui se sont battus aux côtés des Danhoméens contre l’armée Française.

Monument des Allemands à Abomey

Le musée historique d’Abomey

On peut visiter un très grand musée comprenant un ensemble de Palais Royaux et disposant de nombreux objets retraçant l’histoire de l’empire de Dahomey.

La visite est évidemment payante et guidée, il est interdit de faire des photos durant le tour guidé, donc je ne peux que vous raconter 2-3 choses qui m’ont marquées sans pouvoir vous en montrer les photos.

Pendant la visite j’ai pu découvrir les trônes des anciens rois de Dahomey dont les pieds étaient fait avec des crânes d’ennemis puissants pour prouver aux visiteurs la grandeur du roi, c’est très impressionnant !

J’ai aussi pu découvrir de nombreux objets offerts par les Européens aux rois d’Abomey, des beaux objets en cristal ou en argent qui contrastent totalement avec les objets venant de l’empire qui sont majoritairement fait de fer, de bois et d’os.

Le guide nous conta aussi l’histoire d’un roi qui sacrifia toutes ses femmes (une dizaine) et dont on a retrouvé les ossements dans une petite case du Palais.

Puis on fini sur l’histoire des Amazones, des femmes qui utilisaient leurs beautés pour séduire et tuer, elles avaient pour ordre de tuer sans se soucier de leurs vies et buvaient beaucoup d’alcool avant d’attaquer. Des adversaires redoutables qui auront marqués les légionnaires Français.

La visite fût assez sympathique, très loin d’une aventure évidemment, mais très intéressante pour se rendre compte de ce qu’était vraiment l’empire de Dahomey.

Le Vaudou à Abomey

On peut trouver de nombreux temples Vaudous très beaux et impressionnants dans les rues d’Abomey, mais une grande partie d’entre eux disposent d’un écriteau interdisant la prise de photos. Je suis très respectueux de ce genre de choses, je n’ai donc pas de photos à vous montrer de ces temples.

En revanche j’ai découvert quelques petits autels Vaudous dans différentes rues de la ville. Je ne vais pas me lancer dans une explication du Vaudou, mais dans cette religion il y a de nombreuses divinités, certaines sont protectrices et protègent les villages où exaucent des vœux.

C’est le cas par exemple de ces autels qui sont là pour surveiller le quartier des intrusions :

Les divinités ont besoin de sacrifices pour survivre, ça peut aller du boeuf, aux poulets, aux graines de cacao ou même de l’alcool. Evidemment on ne peux pas lui demander la même aide en fonction de ce qu’on lui donne.

C’est pour cette raison que certains murs sont couverts de plumes, des poulets ont été sacrifiés et leurs plumes sont souvent arrachées et disposées sur les murs comme tribut aux divinités.

 

Caché dans un petit quartier de la ville d’Abomey, j’ai trouvé un grand temple encore en construction en forme de caméléon.

Je pense que sa forme rend hommage à Akaba, un ancien roi que l’on surnommait “Le Caméléon” parce qu’il marchait lentement avec sa canne, mais il arrivait toujours là où il le souhaitait.

Dommage que le temple ne soit pas encore terminé, j’aurais beaucoup aimé y voir une cérémonie !

Temple caméléon à Abomey

Le marché aux fétiches

Je vais être franc et direct mais le marché aux fétiches d’Abomey est clairement une attraction touristique.

J’ai croisé de nombreux petits marchés aux fétiches pendant mon voyage au Bénin et il est clair que celui d’Abomey n’est qu’une exposition toujours plus abusive des fétiches pour les touristes. Le marché n’a plus grand chose d’authentique, on y voit d’ailleurs très peu de locaux.

Par contre il est certain que c’est un marché très très impressionnant par le nombre de fétiches d’animaux différents qui y sont présentés.

Le marché aux fétiches d'Abomey

Rencontre amusante

Alors que je me baladais autour d’Abomey, ces jeunes mécanos m’appelèrent au loin, prétextant un problème avec la voiture.

Ils me disent : “Oh mince alors ! Si seulement on avait 1000 CFA on pourrait réparer la voiture, mais on ne les as pas ! Zut alors !”, tout ça avec le jeu d’acteur de Plus Belle La Vie, j’étais plié en 2 !

Plus je rigolais, plus ils rigolaient avec moi, certains s’entêtaient à me faire croire à leur supercherie, mais ils n’arrivaient même plus à finir leur phrase tant ils avaient envie de rire !

Rencontres à Abomey

Finalement j’ai trouvé un pneu un peu dégonflé et des bricoles à réparer sur la voiture, donc j’en ai profité pour leur donner un peu de travail. On a ainsi eu le temps de discuter, ce sont des jeunes très souriants et très gentils, ce fût un vrai plaisir de les rencontrer.

Pour finir on s’est quitté avec un grand sourire et de belles photos !

Ce genre de technique pour avoir les touristes sont assez fréquentes en Afrique, mais il ne faut pas se braquer, ça ne veut pas dire qu’ils nous prennent pour des gens stupides. Au contraire je pense qu’il faut en profiter pour faire des rencontres, donner une image différente de l’occidental de celle qu’ils ont.

 

Au final Abomey est un immanquable pour comprendre l’histoire du pays, mais on sent vraiment que c’est un coin touristique au Bénin.

Durant tout mon voyage dans le pays j’ai rarement autant senti l’impact du tourisme dans les endroits que j’ai visité, on peut voir à Abomey beaucoup de choses qui sont faites pour le confort des touristes, et les relations avec les locaux sont parfois très superficielle, la ville perd donc beaucoup de son authenticité.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire