Projet en cours : Tour de l’Afrique en Kangoo aménagé

Après un an de voyage à moto en Asie, je prépare un gros projet qui me tenais à cœur depuis longtemps, que j’aurais jamais imaginé faire aussi vite : un tour entier de l’Afrique en voiture totalement aménagée et indépendante, et pour ça j’ai jeté mon dévolu sur un Kangoo Express 2, un bon rapport entre espace, économie et maniabilité.

Au programme, plus de 35 pays, près de 100 000 km de routes et aucune limite dans le temps, il me sera possible de m’arrêter et travailler comme plongeur pro si l’argent vient à manquer.

Traverser toutes les frontières va être un vrai défi, beaucoup sont fermées, et la plupart ne donnent aucune information sur leur ouverture ou fermeture récente.

Je serais indépendant en électricité afin de prendre des photos et les poster grâce à une deuxième batterie, les photos seront souvent publiés sur Instagram et les articles écrits lorsque j’aurais le temps.

 

 

 

Roadtrip en Afrique

Pourquoi?

C’est une question que j’entends souvent lorsque je parle de ce projet, pourtant la réponse est plutôt simple, je suis fan des animaux, les safaris Africain m’ont toujours beaucoup attirés, mais aussi la culture locale, le dépaysement et surtout pour donner une bonne image de ces pays qui souffrent de beaucoup de préjugés, tout ça en évitant le plus possible les zones fortement déconseillés (ci dessous), l’itinéraire est calculé pour passer le moins possible dans les zones rouges.

Journal de bord :

12 Septembre 2019 : Entrée en Afrique par Ceuta et passage de la frontière Marocaine, le Maroc est finalement un pays où l’on se sent en sécurité, la police est partout, aucun risque  qu’il m’arrive quelque chose. Le Maroc est un très beau pays aux paysages variés et surprenants, les Marocains sont très gentils, surtout dans le Sud où l’on trouve les fameux berbères, j’ai passé d’incroyables moments.

9 Octobre 2019 :  Entrée sur le territoire Mauritanien par le No Man’s Land, le passage de la frontière n’a pas été simple, la route était très sommaire mais ça passe assez bien, en revanche pour faire tous les papiers il faut être patient. En ce qui concerne la Mauritanie, je suis encore très surpris du sentiment de sécurité de ce pays qui est à moitié en zone rouge selon l’ambassade. Après avoir parlé aux locaux et aux militaires j’ai appris que les djihadistes ont été repoussé vers le Mali il y a déjà des années, le territoire est donc sécurisé à ce niveau là. ça y est je ne voyage plus, j’explore, ici il n’y a aucun touriste, aucune agence, il faut se débrouiller et chaque expérience devient une aventure unique, je suis fan de ce pays !

1 Novembre 2019 : Passage de la frontière Sénégalaise à Diama, ce fût très compliqué car le pays n’autorise pas les voitures de plus de 8 ans à entrer, il faut discuter avec un homme qui peut faire des papiers à moitié en règle pour passer, le pass ne dure que 7 jours mais il est renouvelable 2 fois. Ici le climat est plus agréable, plus aéré, les routes sont bien meilleurs et les Sénégalais sont très gentils

15 Novembre 2019 : Entrée en Gambie par le Sénégal, la frontière est très facile à passer, un magnifique pays anglophone, des habitants incroyables, un gros coups de cœur pour moi.

30 Novembre 2019 : Entrée en Guinée Bissau, la frontière y est très corrompu, un premier contact un peu difficile, le second n’était pas plus simple, ici les locaux sont très gentils mais beaucoup plus froid qu’ailleurs, il n’est pas facile de s’approcher d’eux, mais ça ne m’a pas empêché d’être invité à dormir 2 fois par des villageois, des expériences inoubliables !

10 Décembre 2019 : Entrée en Guinée, un pays très pauvre en conflit politique mais un gros coup de cœur pour moi, les paysages sont uniques et l’accueil des Guinéens est incroyable. En revanche la chaleur est insoutenable dans le Sud et Conakry est une ville hallucinante, bien plus désordonné encore que Nouakchott

25 Décembre 2019 :  Grosse galère pour rentrer en Côte d’Ivoire, les douaniers ne voulaient pas me laisser passer avec la voiture alors que j’ai le droit, il a fallu que j’appelle des tas de personnes durant 4 jours où j’ai dormi au camp des douaniers pour être enfin libre de rentrer, à la suite de ça j’ai été malade pendant une semaine, j’ai appris que c’était le Palud, mais ne vous inquiétez pas il est mort depuis bien longtemps (j’ai beaucoup de chose à dire sur le Palud). A part tout ces problèmes j’ai adoré ma visite en Côte d’Ivoire, les locaux sont très accueillants, les paysages sont sublimes et la culture très intéressante. 

11 Janvier 2020 : Rentré au Ghana, un second pays anglophone comme la Gambie, pas de galère pour rentrer, la petite frontière de Niablé est la seule à proposer un passavant à ceux qui n’ont pas de Carnet ATA. Les spécialités locales étaient excellente et les Ghanéens adorables, à chaque fois que je quitte un pays je me dis qu’il n’est pas possible d’être encore plus accueillant, et à chaque fois je me trompe ! Mais j’ai passé 3 semaines coincé à Tarkwa à cause d’un problème avec la voiture, j’ai dû faire beaucoup de travaux dessus, une expérience très spécial car j’ai appris à m’ennuyer et je me suis intégrer parmi les locaux. Ce fût très intéressant.

10 Février 2020 : Rentré au Togo très facile, les locaux sont toujours plus gentils, et j’ai eu un énorme coup de cœur pour le Nord du pays qui est une grande savane très sauvage. 

17 Février 2020 : Rentré au Bénin, j’ai réussi à trouver un visa de 8 jours pour pas cher, ici c’est l’origine du Vaudou, c’est un pays magnifique où l’empreinte de la culture Vaudou est très forte… Es ce que j’ai besoin de dire que les locaux sont super accueillants?

Je suis actuellement à Cotonou entrain de faire mon visa pour le Nigéria, le visa le plus dur et le plus cher.

19 Février 2020 : Après beaucoup de complications au niveau des papiers, j’ai enfin pu arriver au Nigéria et y passer 3 semaines, au départ je devais tracer directement au Cameroun et n’y passer que quelques jours car je pensais le pays très dangereux, c’est ce qu’on m’en avait dit, mais je suis tombé sur un pays magnifique, avec des habitants incroyablement gentils et accueillants, les risques sont très isolés, bref je suis tombé sous le charme.

12 Mars 2020 : Je suis arrivé au Cameroun juste avant que le pays ne ferme ses frontière à cause de l’épidémie de Covid19, je suis resté coincé plus de 2 mois à cause de l’ambassade qui ne faisait pas bien son travail pour que nous puissions rentrer. Finalement je suis rentré en attendant que les frontières réouvrent, j’ai laissé ma voiture en sécurité là bas, j’y retournerais plus tard pour finir mon tour d’Afrique, mais le plus dur et le plus cher est derrière moi !

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *