Saint Louis hors du tourisme

Saint Louis hors du tourisme

Saint Louis est un incontournable du voyage au Sénégal, vous êtes probablement déjà au courant, tous les touristes s’y dirigent et il est impossible de s’y balader sans en croiser.

Alors dit comme ça on peut se demander si c’est bien un endroit qui vaut la peine d’y aller, si il y a toujours une authenticité ou si le tourisme est trop présent, c’est la question que je me posais avant d’y aller.

Saint Louis est divisé en 2 partie qui sont séparé par la rivière, le vieux Saint Louis est la partie la plus proche de la mer, là où s’est développé la ville, tandis que le nouveau Saint Louis est de l’autre côté de la rivière, il est plus récent, c’est là qu’on peut trouver les banques ou les grands magasins. Mais le vieux Saint Louis est de loin l’endroit le plus intéressant à mes yeux.

Bon tout d’abord je vais vous prévenir, Saint Louis est sale, très très sale, les locaux balancent toutes leurs ordures dans la rivière et la mer, mais ne jugez pas trop vite, le débarrassage d’ordure est très rare, et à ça s’ajoute un manque d’éducation sur l’écologie qui viendra avec le temps, personne ne naît en sachant que jeter du plastique à la mer n’est pas bon pour soi ou la planète.

Saint Louis hors du tourisme

En tout vous devrais traverser 2 rivières pour arriver dans la vieille ville, une grande et une petite, en traversant les ponts on comprend tout de suite l’importance de l’eau pour les habitants de Saint Louis, il y a ici une énorme activité de pêche qui nourrit une grande partie du Sénégal et même les pays voisins.

Visiter Saint Louis au Sénégal

Comme à Nouakchott les pirogues sont aussi de milles couleurs et contraste magnifiquement avec la couleur marron de la rivière.

Visiter Saint Louis au Sénégal
Visiter Saint Louis au Sénégal

A peine arrivé je rencontre ce jeune homme qui veut discuter et marcher un peu avec moi, il a une chaîne Youtube de rap qu’il me fait découvrir, une petite rencontre inattendu comme je les aime.

Rencontres à Saint Louis

Beaucoup d’enfants ne vont pas à l’école et suivent l’orientation de pêcheurs comme leurs pères, on les retrouvent parmi les bateaux échouées sur le bord de la rivière, à prendre soin des pirogues ou apprendre le métier.

Saint Louis hors du tourisme

La rivière est aussi un terrain de jeu pour les enfants quand ils n’ont pas écoles, ils trouvent un petit bout de polystyrène, un bout de plastique comme pagaie et c’est parti !

Je vous conseille d’ailleurs d’aller à Saint Louis un jour où il n’y a pas école comme un mercredi, l’ambiance est incroyable, les enfants courent de partout et envahissent les rivières, c’est génial !

Mais il n’y a pas que les enfants qui voyagent sur la rivière avec un bout de polystyrène. C’est bien la preuve que la rivière fait partie intégrante du mode de vie des locaux et de leurs vies.

Saint Louis hors du tourisme

Tout au bout de la vieille ville j’arrive à la mer, c’est là que se trouvent les plus anciennes habitations et les gens les plus pauvres, on peut y voir d’ailleurs beaucoup de maisons penchées, voire même totalement effondrées.

Visiter Saint Louis au Sénégal

Beaucoup de pêcheurs habitent ici et rangent leurs pirogues directement dans la ruelles à peine plus large que la pirogue, je trouve ça vraiment magnifique, l’importance de ces pirogues, leurs places dans les rues et la vie qui s’y déroule autour.

Visiter Saint Louis au Sénégal

En revanche la plage est très très sale car la mer rejette sur les palges tout ce qu’on y jette, et on y jette beaucoup beaucoup de couches sales, alors je vous déconseille sérieusement de vous baigner, de toute façon je doute que vous en ayez envie.

Visiter Saint Louis au Sénégal

Se balader dans les rues de la vieille ville est aussi un immanquable ! Certaines rues vous feront passer d’une grande ville côtière à un tout petit village Africain. Malgré la grandeur et le développement de Saint Louis, beaucoup de locaux vivent comme dans un village, c’est aussi dû au manque de revenus qui permettrait de suivre le développement.

Vous pouvez visiter la ville en calèche mais je le déconseille fortement, ce serait mettre tout de suite une barrière entre vous et les locaux, je recommande de partir à pied, même dans des endroits hors tourisme, personne ne vous fera du mal, le pire que vous pourriez avoir c’est un regard froid, mais il y a beaucoup plus de chance pour qu’on fasse votre connaissance ou qu’on vous invite à manger.

Voilà la rue principale de la vieille ville :

Visiter Saint Louis au Sénégal

Et voilà les rues parallèles qui ressemble beaucoup plus à des villages :

Saint Louis hors du tourisme

De magnifiques Touba sont peints de partout, Touba c’est le surnom donné à Serigne Touba un très grand poète et une très grande figure de l’Islam que vous retrouverez partout au Sénégal, soyez attentif certains dessins de lui sont exceptionnels !

Visiter Saint Louis au Sénégal

Dans Saint Louis il y a 2 Pélicans qui se baladent comme des locaux et qui vivent des dons de nourriture des gens, ils sont magnifiques.

Saint Louis hors du tourisme

J’ai assisté à une scène plutôt marrante bien qu’on peu sadique, un local a lancé sa claquette à l’un d’eux, lui faisant croire à de la nourriture, la réaction du pélican est à mourir de rire !

Mais la ville est surtout connu pour ses marchés aux poissons qu’on peut trouver un peu partout au bord de la rivière, là dedans le brouhaha règne, les couleurs valsent et les prix se disputent.

Les poissons viennent à peine de sortir de l’eau qu’ils sont déjà vendus.

Anecdote : A la recherche d’un Thiéboudien

Le plat traditionnel le plus connu au Sénégal c’est le Thiéboudien (je vous recommande d’y goûter c’est délicieux!), c’est un mélange de riz frit, de légumes et de poissons, aillant goûter ça en Mauritanie je voulais absolument en manger un à Saint Louis, j’ai donc attendu 14h (c’est l’heure pour manger le Thiéboudien), et je suis parti dans la ville à la recherche du fameux plat.

Ne trouvant pas j’ai demandé à un local (Alassan) si il savait où en trouver, plutôt que de me dire où aller il m’a dit d’attendre qu’il aille prier et qu’après on irait en manger un chez lui, j’ai donc attendu et j’ai suivi l’homme jusqu’à son quartier. Le quartier dans lequel il habite est très petit mais remplies de monde, ici tout le monde vit côte à côte et se connaissent comme une famille, beaucoup mangent ensemble d’ailleurs.

En attendant que le Thiébouden soit prêt, Alassan et moi on se met devant la télé, les informations qui rapportent des meurtres, des terroristes ou des prisonniers échappées dans tous les pays que je vais traverser pendant ce voyage. Ce moment m’a filé un gros coup de cafard, je me suis demandé si j’étais pas allé trop loin avec ce projet, si j’arriverais à en revenir.

Lorsque le plat est prêt on s’assieds tous autour de l’immense plat, on est une dizaine tout autour, et tout le monde mange avec les mains. Une fois le plat fini une autre famille dans un autre coin du quartier m’appelle et m’invite à manger, impossible de refuser ! Je ressort avec un ventre plein, à peine levé qu’on m’appelle encore pour un autre plat… Bref un partage magnifique avec des dizaines de personnes qui n’ont pas grand chose mais toujours de bonne humeur et qui aiment partager le peu qu’ils ont.

C’est en regardant dans l’objectif pour prendre une photo de ce moment inoubliable que je me suis dis que c’est pour ce genre de moment là que je suis parti, pour ce partage et ces rencontres, et ça, ça vaut tous les risques du monde.

Rencontres à Saint Louis

Et les alentours de Saint Louis peuvent aussi surprendre, voilà quelques exemples lorsqu’on suit la mer vers le Sud :

Conclusion

En résumé Saint Louis, bien que ce soit une ville très connu du tourisme et qu’on puisse le ressentir dans certaines parties, surtout celles où se trouvent les hôtels, c’est une ville où l’on peut parfaitement se balader, partir à la découverte et avoir sa propre expérience à partir du moment où on fait l’effort de se mêler aux gens et non de les regarder de haut depuis la calèche.

C’est vrai que la calèche peut paraître anodine mais imaginez vous à la place d’un Sénégalais qui voit déjà une certaine supériorité chez les Européens, que croyez vous qu’il va penser lorsque vous le regarderez de haut depuis votre calèche? Et puis ça fait pas du bien de marcher un peu? La vieille ville n’est pas grande.

Si il y a bien une chose que j’ai appris des Africains, c’est que si vous ne leurs faites voir aucune différence avec eux, ce sont des gens qui vous tendront les bras comme jamais on vous les as tendus.

Je vous souhaite un bon voyage à Saint Louis.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *