Roadtrip vietnam

Le Vietnam à Moto, conseils et itinéraires

J’ai roulé un peu partout au Vietnam durant 2 mois; en tout je l’ai traversé 4 fois; 2 fois en aller retour. Après cette longue expérience je peux dire que les routes du Vietnam sont une façon de voir le pays autrement, vous verrez des choses que vous ne pourrez pas voir sur un itinéraire touristique, vous ferez des rencontres uniques avec des locaux qui n’ont presque jamais vu de touristes. La seule ombre au tableau c’est la dangerosité de la route et de ses occupants.

Les photos qui vont suivre ne sont qu’un extrait de ce que peut être un roadtrip au Vietnam. Je m’excuse à l’avance pour la longueur du post.

Ci dessous, les cartes de mon premier et mon deuxième mois en roadtrip :

Tout d’abord, j’ai loué ma moto à Ho Chi Minh, pour environ 160 euro par mois à Saigon Minsk Motorbike Sale.

Vous pouvez aussi acheter votre moto et la revendre, le Vietnam est parfait pour ça; mais il vous sera compliqué de bouger en Asie, les frontières ne sont pas toutes traversables alors renseignez vous !

Ho Chi Minh – Nha Trang

(8h de route)

Une très jolie route qui longe la mer et passe aussi des rivières très fréquemment, sur ces rivières se trouvent beaucoup de villages flottants, je trouve ça magnifique !

Puis je rejoins la mer avec ses plages, ses îles caractéristiques, je croise des fabricants de filets sur le bord de la route, il y a même un cimetière à baleine (assez décevant).

Les rivières sont remplis de bateaux et de « bateaux paniers » colorés, c’est magnifique.

Mui Ne et ses dunes de sables

Après ça, j’ai décidé de visiter les fameuses dunes de sables rouges et blanches de Mui Ne mais je ne voulais pas y rester, ça me parait beaucoup trop touristique et je n’en ai pas entendu que du bien. En revanche j’ai beaucoup aimé ces paysages qui vous transportent au Sahara alors que vous n’êtes qu’à quelques kilomètres de la mer.

Red Dunes :

White Dunes :

Nha Trang

A seulement une dizaine de kilomètres de Nha Trang, le soleil se couche sur une mer qui ramène ses pêcheurs au rivage. Le soleil jaune pâle se réfléchit dans les vagues et les pêcheurs deviennent des ombres flottantes. Un spectacle incroyable.

Ces pêcheurs se déplacent dans ce qu’on appelle un bateau-panier, une sorte d’énorme bol qu’ils déplacent avec une pagaie à l’avant en la remuant de gauche à droite. Encore une curiosité Vietnamienne.

Nha Trang en elle même n’a rien d’extraordinaire de mon point de vue, mais c’est l’occasion de goûter les fruits de mer d’ici, un excellent repas avant d’aller dormir!

Nha Trang – Kon Tum

(8h de route)

Je longe d’abord la mer jusqu’à Quyn Nhon, pour profiter de ses paysages. Et je ne serai pas déçu.

Je croise d’abord des champs de sels au bord de la route, qui miroite le paysage aux alentours, j’aime beaucoup ce genre de paysage qui me rappellent qu’il faut que j’aille en Amérique du Sud pour voir ses fameuses mers de sels.

Puis la route continue en longeant la mer du haut de la colline, donnant un point de vue incroyable sur les plages, les bateaux et ce bleu-vert incroyable.

Après une bonne dose de paysage maritime je décide de rentrer dans le pays et prend la direction de Kon Tum. Les paysages changent totalement, sur cette route les locaux ont moins l’habitude de croiser des touristes.

WTF?

Sur la route on peut croiser de tout, y compris des vendeurs de poissons d’aquarium ambulant. Très étrange !

Plus tard je rencontrai encore d’autre scooters qui transportent des choses improbables; mais j’en dis pas plus !

Kon Tum

Kon Tum est une ville pas très jolie au premier abord mais plutôt connu pour ses alentours; où l’on peu trouver de petits villages atypiques cernés par les rizières. Le plus connu s’appelle Kon K’Lor.

Evidemment comme d’habitude, je suis allé me perdre sur des petits chemins, passant près des rizières.

Et puis comme d’habitude, je maîtrise mon itinéraire jusqu’à me perdre et passer par des endroits improbables pour rejoindre la route principale.

Mais il n’y pas que les petits villages à visiter à Kon Tum, il y a aussi le lac Pleiku, qui n’a rien d’extraordinaire mais c’est une visite agréable et assez jolie qui peut combler une fin de journée.

Kon Tum – Danang (par Tra My)

Ou comme j’aime l’appeler « se perdre au Vietnam » ou encore « ma favorite »

Maps.Me m’annonçait 6h de route, bien évidemment il en faut au moins le double.

Pourtant le trajet commençait bien, la route était impeccable, très praticable et surtout très belle :

Bon il faut bien que ma moto déconne un peu; la chaîne était trop longue et déraillait, en montée en plus, quoi de mieux? J’ai dû remettre la chaîne à sa place en jouant avec la roue arrière, j’ai galéré à la remettre sur les dents pendant 20 minutes, tout ça pour qu’elle redéraille 20km plus loin. Il a donc fallu que je fasse ça plusieurs fois jusqu’à trouver quelqu’un pour la réparer.

Et c’est une fois la moto réparé que ça part en cacahuète ! La route commence à partir dans la montagne, longeant les collines, certes ça donne des points de vues très beaux sur le reste du paysage, mais ça sent surtout la route très peu utilisée et peu entretenue.

La route monte de plus en plus haut et disparaît dans un brouillard épais comme une purée de pois. La température descend de 10°, mes doigts commencent à geler, la route paraît interminable. Heureusement je passe un col et sors de ce brouillard infâme, je commence à comprendre que je suis perdu au milieu de nulle part.

A peine arrêté je me fait agresser par un chien en manque de caresse ! Je n’ai pourtant rien fais mais il se jette sur moi avec ses feuilles dans la bouche. Un adorable chien que j’aurais volontiers adopter.

Chien sur la route au vietnam
Qui ne l’adopterai pas?

Un autre monde

Les maîtres du chien sortent et par la façon dont ils me regardent je comprend qu’ils ne s’attendaient pas à voir un touriste ici. C’est cette expression particulière sur le visage des locaux, une stupéfaction, parfois même un freeze, qui vous fait comprendre que vous êtes perdus au fin fond du pays.

Je continue ma route le long de la montagne; je suis stupéfais par ces petits villages, la forêt, les rizières et la montagne. Mais aussi par l’ambiance authentique qui règne ici, pas un seul signe de tourisme.

C’est ici que j’ai vécu une de mes expériences favorites au Vietnam, je continuais de rouler sur cette route lorsque je croise des travailleurs locaux. Leurs regards me fait comprendre qu’ils reconnaissent tout de suite que je suis un touriste, c’est alors qu’ils me crient dessus « Hoï ! » en me faisant coucou, je leurs renvoie de grands gestes de sympathie.

Je continue ma route, je n’ose pas forcément m’arrêter pour demander une photo, j’hésite encore et encore; jusqu’au moment où je m’arrête en catastrophe sur la route, je fais demi tour et leurs demandent une photo. Ils avaient l’air tous très contents de recevoir ce genre de proposition, l’un d’eux pose même pour moi ! J’ai alors fais l’un de mes clichés favoris de mon voyage en Asie !

Cette expérience n’aura durée que 5 minutes mais elle restera à jamais gravé dans ma tête.

Petit bonus : La photo après travail :

Le sourire aux joues je continue ma route, la fatigue commence à me prendre, la route n’est pas terrible, glissante; je fais donc très attention quand je conduis et fais quelques arrêts lorsque je croise un magasin.

WTF N°2

Alors au contraire de la Thaïlande, ici les locaux portent toujours le casque, et quand je dis toujours c’est TOUJOURS :

Vietnamien avec casque sur pirogue
J’ai beaucoup de questions à poser

Parfois, on peut aussi voir des locaux assis au restaurant, mangeant avec leurs casques. C’est une bonne astuce pour ne jamais l’oublier !

Ça y est ! Je me rapproche enfin de la civilisation, jusque là je rencontrais très peu de gens sur la route, mais voilà qu’il y a un peu plus de monde, dont des locaux qui transportent plusieurs régimes de bananes en scooter.

Transport de bananes par scooter vietnam

Hoi An

Hoi An est une ville très connu des touristes, mais personnellement je n’en suis pas fan. Ce sont plusieurs kilomètres de restaurants ou d’hôtels sans réels cultures locales, à vrai dire il y a bien de la culture locale mais elle n’est pas naturel, c’est pour faire plaisir aux touristes venants ici. D’ailleurs les seuls locaux ici travaillent pour le tourisme.

En revanche c’est un bon endroit pour ceux qui cherchent de belles photos à prendre, manger au restaurant, faire des activités..

De jour :

De nuit :

C’est en quittant Hoi An pour Danang que j’ai pris une de mes plus belles photos (encore) :

Vietnamien dort sur un buffle

Aller, encore un bonus :

Danang

J’ai fais un post sur Danang lorsque j’ai fais voyager ma mère dans cet article :

https://the-wild-trip.fr/grandes-villes-du-vietnam/

Après Danang, je continue ma route en direction de Hue, celle ci est très belle. Certaines parcelles de la mer sont remplis d’énorme filet de pêche, un paysage très curieux !

Hue

A Hue se trouve beaucoup de vieux temples très intéressants à visiter, comme :

Thien Mu Pagoda :

Qui est gratuit, assez petit mais l’ancienneté du temple et de ses couleurs rend le tout très beau à voir.

La tombe de l’empereur Khai Dinh :

Prix d’entrée : 100.000 Dong (3 euro). Un très beau temple, très riche en histoire, l’intérieur contient la tombe de l’empereur, une visite plutôt impressionante.

Et la cité impérial :

Prix de l’entrée : 150.000 Dong (5,75 euro), c’est une très jolie visite à faire, par contre le temple est assez connu, il y a donc beaucoup de touristes. Mieux vaut y aller tôt le matin ou tard le soir pour visiter tranquillement.

Hue – Nord du Vietnam

Après ces visites riches d’histoires, je prends la route pour le nord du Vietnam en direction de Sapa et Ha Giang. La route est très belle et très authentique, aucun touriste à l’horizon, sauf un ! J’ai rencontrer un homme sur une moto au milieu de nulle part, aucun de nous deux ne s’attendaient à croiser un autre voyageur, lui venait de l’autre sens, j’ai donc pu avoir un petit résumé de ce qui m’attendait.

Je me souviens que sur un tronçon de cette route, je passais dans des villages et tous les enfants qui me repéraient au loin me tendaient la paume pour recevoir un « check ». Si c’est pas mignon !

Fin?

Je m’arrête là pour les routes du Vietnam, j’ai fait un post spécial pour les routes du Nord :

https://the-wild-trip.fr/nord-du-vietnam-2/

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire