Roadtrip dans la vallée du Drâa

Roadtrip dans la vallée du Drâa et visite de M’Hamid

La vallée du Drâa

Pour aller depuis Marrakech jusqu’à M’Hamid il y a environ 350km, cette route est très connu au Maroc pour les paysages fantastiques que l’on peut y croiser, surtout après Ouarzazate. Cela dit il faut faire attention, la route est très bonne mais vers Zagora les limites de vitesses sont totalement exagérées, parfois le panneau affiche 60 sur une ligne droite très large, c’est le terrain de jeu préféré de la police et du seul radar que j’ai jamais vu au Maroc. Si vous vous faites flasher vous devrez payé l’équivalent de 12€ il me semble.

Avant les paysages de montagnes, voilà le genre de paysages que l’on peut croiser sur la route :

Roadtrip dans la vallée du Drâa

On commence à vraiment rentrer dans les paysages montagneux à partir du moment où l’on croise ces portes là :

Roadtrip dans la vallée du Drâa

Il était tard quand j’ai commencé la route alors c’est le moment pour moi de trouver un endroit pour dormir, ici c’est très facile, il suffit de partir hors de la route n’importe où, c’est souvent plat et le terrain est fait de cailloux, parfois de gros cailloux faites attention.

Roadtrip dans la vallée du Drâa

Ici il fait frais le soir, profiter en, ce sera pas le cas de plus loin, par contre il y a de gros bourrasque de vent. Je suis si loin de toute pollution lumineuse que je peux facilement observer le ciel étoilé.

Le ciel étoilé dans le désert du Maroc

J’ai réussi à isoler la petite ourse :

Le ciel étoilé dans le désert du Maroc

Après une bonne nuit, je repars le lendemain dans les paysages montagneux, la route monte petit à petit et offre de jolies points de vue.

Roadtrip dans la vallée du Drâa
Roadtrip dans la vallée du Drâa

Puis je commence à arriver dans la culture du Sahara, je croise quelques Kasbah avec ce style si particulier auquel je ne m’habituerai jamais, c’est magnifique.

Roadtrip dans la vallée du Drâa

Parmi les montagnes il y a des villages, pour l’instant ils sont encore très développé, c’est l’occasion d’acheter ce dont on a besoin ou faire une réparation (ou à Zagora), parce que après ce sera plus compliqué.

Roadtrip dans la vallée du Drâa

Une fois Zagora passé je commence à vraiment ressentir le désert, les villes commencent à se faire rare, les gens aussi d’ailleurs.

Roadtrip dans la vallée du Drâa
Roadtrip dans la vallée du Drâa

La route passe par un col, derrière cette montagne c’est la porte vers le Sahara.

Roadtrip dans la vallée du Drâa
Roadtrip dans la vallée du Drâa

La température grimpe peu à peu, même sortir la main par la fenêtre ne rafraîchis plus, c’est comme un four ici. Sur le bord de la route on peut voir de temps en temps des minis tornades de sable, rien de dangereux mais plutôt désagréable quand on tombe dedans.

Visiter le désert de M'Hamid

Juste avant d’arrriver à M’Hamid je trouve un hôtel abandonné sur ma droite, l’hôtel s’est visiblement fait envahir par le sable, c’est assez étrange à voir et il n’y a aucune visite, vous pouvez vous y balader librement puisque c’est abandonné.

Voilà la dernière formation rocheuse avant le grand désert :

Roadtrip dans la vallée du Drâa

M’Hamid El Ghizlane

M’Hamid El Ghizlane est un village connu pour être la porte du Sahara, en effet c’est le dernier village avant le désert. De là bas on peut trouver toutes sorte d’excursions, mais les plus connus ce sont les sorties en 4×4 pour atteindre d’anciens villages Sahariens et voir les dunes. Mon budget ne me permet pas ce genre d’excursions, de plus, j’ai pu largement profité du désert en Mauritanie où celui-ci englobe 50% du pays.

En revanche j’ai pris beaucoup de plaisir à visiter le village et ses petites rues remplies de sable.

Visiter le village de M'Hamid El Ghizlane

Puis je suis parti tout seul dans le désert à pied pour voir les anciennes maisons de l’autre côté de la rivière asséchée, on peut y être en 20-30 minutes de marche. Ces maisons sont très bien conservés même si elles sont envahis de sables et ne servent plus que de toilettes pour les nomades. Mais on peut facilement se perdre à imaginer les locaux vivre dans ces maisons là au milieu du désert.

Le désert ici est très beau, il y a quelques palmiers de temps en temps, très peu d’animaux mais on peut parfois observer un très bel oiseau blanc et noir se mettre à l’ombre du feuillage.

Visiter les alentours de M'Hamid El Ghizlane
Visiter les alentours de M'Hamid El Ghizlane

Au retour je croise pas mal de 4×4 revenant des anciens villages, et dire qu’au départ je pensais pouvoir m’approcher avec ma voiture 2 roues motrices… Impossible.

Visiter les alentours de M'Hamid El Ghizlane

En voiture on peut aussi visiter les petits villages aux alentours de M’Hamid, certains possède même des auberges. Ces villages sont beaucoup moins développé que M’Hamid, la plus part sont encore en terre, c’est très beau à voir.

Dans les villages où il n’y a pas d’auberge, les habitants n’ont pas trop l’habitude de voir des touristes par ici alors n’oubliez pas de faire un signe de la main pour les rassurer.

Visiter les alentours de M'Hamid El Ghizlane
Visiter les alentours de M'Hamid El Ghizlane

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire