Prendre le train sans réservation en Inde, une expérience inoubliable !

Avant de louer une moto à Delhi, j’ai un peu voyagé en train, le problème en Inde c’est que si vous ne réservez pas à l’avance vos places, vous risquez de vivre ce que j’ai vécu, même si en soit j’en garde pas un mauvais souvenir, c’était une expérience atypique. Le problème vient surtout du fait que je n’ai jamais été doué pour prévoir les choses.

Les différentes classes

On va souvent vous dire qu’il existe 2 grandes catégories de classes pour les billets de train, les sleeper class où vous disposerez d’un lit avec ou sans AC ou la second class qui est souvent un simple siège au milieu des locaux.

Mais il existe en dessous de ça une classe « no reservation« , même si le train est bondé et qu’il n’y a plus de place (ce qui se passe quand vous n’avez pas réservé), vous pouvez toujours prendre ce billet « no reservation », mais vous passerez tout le séjour debout, ou assis par terre lorsque vous le pourrez. C’est une classe utilisée souvent par les étudiants ou les familles pauvres en Inde car le billet est extrêmement peu cher, je crois que je l’avais payé entre 1 et 3 euro pour faire Bodhgaya – Delhi (11h de train).

Personnellement j’étais entre les sleepers et les toilettes dans la toute petite pièce qui les séparent, et nous étions bien une dizaine compressés dedans, tout ça à côté des chiottes, c’est là qu’on est content d’avoir un sens olfactif faible, déjà que l’odeur pour moi était dur à supporter, je n’imagine pas pour certaines personnes.

Je me souviens que pour aller aux toilettes, les locaux devaient trouver la place pour poser leurs pieds entre les corps qui dormaient ou étaient assis par terre. Moi j’étais positionné à moitié en dessous du lavabo, le robinet avait un problème de pression, à chaque personne qui allait aux toilettes, je me recevais une giclée d’eau lorsqu’ils se lavaient les mains.

J’ai pris ce train pendant 11h… Et je n’ai pas pu dormir une seule seconde. Sur le moment ce fût un vrai cauchemar je dois l’avouer, mais j’y ai fait la rencontre de beaucoup de locaux, je m’y suis fais des amis et puis ça ne me dérange pas de morfler pendant 11h si c’est pour vivre une expérience atypique qui me fera rire toute ma vie.

Mais je me souviens de ce touriste que j’ai rencontré plus tard et qui me racontait à quel point c’était dur de prendre le train en Inde en voyageant en couchette sans AC… Une envie de l’étrangler m’a traversé l’esprit.

Ci-dessous c’est la sleeper class en face de moi, que je considérai chanceuse car au moins ils pouvaient s’allonger par terre.

Mais avant ça j’avais déjà voyager en train en Inde avec une second class, et même si il n’y a pas d’AC, c’est largement confortable, à vrai dire je pense que s’isolé dans une première classe vous empêchera de vivre de bonne expérience. Si d’ailleurs vous me demandiez maintenant quel expérience j’ai préféré entre le train en « second class » ou en « no reservation », je répondrai sans hésité la « no reservation ». Ce sont les expériences inattendus, durs et fatigantes qui creusent les meilleurs souvenirs.

Bref voilà les photos d’un voyage plutôt simple en train en Inde :

Me suivre

The-Wild-Trip

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !
Me suivre

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire