Porto, l’incohérence architecturale

Porto est la plus grande ville situé au Nord, construite entre la mer et fleuve, c’est une étape à ne surtout pas rater. Malgré son aspect de grande ville, Porto ressemble plus à un énorme village, du moins c’est le cas du vieux centre qui possède encore une bonne énergie.

 

Porto

Lorsque je suis arrivé à Porto, la ville était entouré d’un énorme voile de brouillard très épais rapporté par la mer, je me suis tout de suite dis que c’était le mauvais jour pour venir visiter la ville, bien que le brouillard embellissait dans un sens les bateaux venants de la mer et les pêcheurs posés sur le port.

Et pourtant le brouillard se dissipa au fur et à mesure que je m’approchais du centre pour laisser place à l’architecture étonnante de la ville.

Je suis arrivé par l’Ouro et le premier quartier que j’ai rencontré est le Maragaia, c’était le quartier parfait pour faire un premier pas dans l’architecture de Porto. Le quartier est remplie de longs et très fins appartement collés les uns aux autres. Chaque étage a ses propres couleurs et ses propres mosaïques sur sa façade, le tout renvoie donc un mélange de couleur et d’ambiance étonnant. C’est le genre de quartier qui t’immobilise, l’observer est étonnant, chaque étage a de nombreux détails, des tableaux, des sculptures ou même le linge étendue à l’extérieur.

Et plus on avance vers le centre, plus l’architecture surprend, plus loin ce sont des maisons aux dimensions « normales » qui se situe chacune à un niveau différent par rapport aux autres, donnant l’effet d’un Tetris mal formé, c’est très hasardeux.

En continuant, on trouve des maisons ressemblants à celles du début, très fines et longues, mais toutes les maisons de devant ont été brûlées, on peut encore voir l’intérieur vide et brulé à travers les fenêtres, c’est très étrange à voir.

Igreja de São Francisco (Église Saint François)

Juste après on arrive vraiment au centre, le premier monument que l’on voit c’est cette grande église, l’église Saint François, je ne suis pas rentré à l’intérieur mais son énorme vitraux et sa façade m’ont laissé perplexe.

Ribeira

Mon quartier préféré ça reste quand même la Ribeira, juste à côté du fleuve, ce sont encore les mêmes maisons du début mais bien plus récentes et entretenues, les couleurs y sont éclatantes, elles sont là pour être belle et c’est le cas ! L’ambiance aussi est fabuleuse, c’est la fête et les vacances, ça peut se voir aux milliers de personnes qui passent par là, mais à côté de ça il y a les locaux, les pêcheurs par exemple, qui ne manquent pas un jour de pêche, les artistes chantants sur la place, ou les enfants qui profitent de ce grand soleil pour plonger dans le fleuve. Ça représente très bien l’ambiance « grand village ».

En remontant vers la cathédrale de Porto (Sé do Porto) on peut avoir un point de vue sur toute la ville et y voir les églises dépasser.

 

Mais à Porto pas besoin d’être en hauteur pour voir les monuments, les rues sont tellement larges qu’on peut y voir le bout très facilement, et la plus part du temps au bout il y a un monument généralement impressionnant.

D’ici, la gare de São Bento n’est plus très loin, elle est très connue pour ses mosaïques historiques de carrelages à l’intérieur, de couleurs bleu et blanche, c’est très beau et là encore on peut s’arrêter observer chaque détails.

La Chapelle des Âmes

C’est un de mes monuments préférés à Porto, et pourtant j’en entend très peu parlé. Les façades de la chapelle sont entièrement faites en mosaïques de carreaux, le résultat est stupéfiant, et voir les gens passer devant créé un décalage plutôt inattendu.

A l’abri du tourisme de masse, à côté du fameux pont se trouve un petit quartier très cosy que la petite rue Miradouro traverse, il est tout aussi beau à voir depuis le pont que de l’intérieur.

Le Pont Louis 1er

Mais l’attraction phare de Porto c’est cette incroyable pont, il fut construit dans les années 1880 par le disciple du fameux Gustave Eiffel, sur le pont seul le métro et les piétons peuvent passer par l’étage supérieur, le plus haut. Depuis le pont on peut tout voir, tous les quartiers, la vieille ville, la nouvelle et évidemment les bateaux passant juste en dessous.

Monastère de Serra do Pilar

De l’autre côté du pont se trouve le monastère de Serra do Pilar, en plus d’être très beau, il offre la plus belle vue de la ville.

Juste en bas du monastère on peut aussi avoir un point de vue parfait sur les téléphériques passant au dessus des maisons blanches aux toit orange si typique du Portugal.

Téléphériques de Porto

Et d’autres photos de Porto : 

Finalement j’ai beaucoup aimé Porto, son incohérence dans l’architecture, son côté village, ses couleurs, son ambiance…. Mais ça n’a pas été le cas de la nouvelle ville, je n’en ai pas parlé car je la trouve très peu intéressante, les bâtiments sont tous carrés, sans couleurs, sans vie ni histoire, je n’ai même pas de photos de la nouvelle ville. Mais pour voir tous les monuments de Porto il faut forcément y passer donc aller voir de vous même et dires moi ce que vous en pensez !

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire