Nord du Vietnam rizière

Le Nord du Vietnam, une expérience hors du commun !

C’est de loin ma région préféré, les routes dans les montagnes sont incroyables bien que parfois un peu dangereuses; les paysages grandioses, les locaux si gentils, la nourriture est excellente; et c’est ici que l’on peut rencontrer les centaines d’ethnies différentes du Vietnam. Un voyage à la fois culturel et culinaire.

Merci à ma moto !

Je commence donc par mon arrivée à Song La. A peine avoir dépassé le village que ma moto commence à ralentir jusqu’à l’arrêt; là je suis mal, j’essaye de voir si quelque chose ne va pas à l’extérieur mais il devient vite évident que ça vient de l’intérieur.

Route dans le nord du vietnam

Je marche le long de la route pour trouver de l’aide; je rencontre vite 3 jeunes et je leurs explique le problème comme je peux, heureusement l’un d’entre eux parle un poil Anglais.

En comprenant, ces adorables jeunes viennent tout de suite m’aider et on va chercher ma moto plus loin; on l’attache avec de la corde et la tire avec un autre scooter pour l’amener jusqu’au garage local. A ce moment là il y a un des jeunes sur une moto qui tire avec une ficelle un autre jeune sur ma moto. A la Vietnamienne !

Et là c’est une douche froide, le gérant me dit qu’il y en a pour 3 jours de boulot, le moteur est foutu; mais c’était sans compter sur ce jeune Vietnamien qui m’invite à rester chez lui tout ce temps. Quelle gentillesse !

Il m’amène donc chez lui où je rencontre son père et sa mère, 2 adorables personnes qui m’ont tout de suite adopté.

On passera les 3 jours suivants à jouer au foot, boire, dormir ou tout autre activité qu’ils ont l’habitude de faire.

Le soir de la photo ci dessous, on est aller chercher de l’alcool de riz chez un habitant du village qui le fabriquait chez lui; on remplit l’alcool dans des sacs en plastiques, j’insiste pour payer, mon hôte refuse mais je lui tient tête jusqu’à ce qu’il abandonne !

On prend environ 1L d’alcool, de quoi boire à 5, et il m’annonce 50.000 Dongs, soit moins de 2 euros… Là j’ai envie d’emménager ici !

Manger du singe avec les locaux

J’ai eu la chance d’avoir pu goûter la viande de singe; c’est très bon malgré qu’ils aient la main lourde sur le piment ! Mais je suis pas certain que ce soit légal en revanche..

Du singe à manger au Vietnam

La moto est finalement réparé, je fais mes adieux à tout le monde, et je repars dans le Nord, direction Sapa !

Es ce que ça m’arrive tout le temps?

Une fois à moto en direction de Sapa je suis la route indiqué; et continue jusqu’à tomber à une intersection où il n’est pas évident de savoir par où continue la route principal. Je continue, continue mais je trouve ça de plus en plus étrange, la route rétrécit de plus en plus.

Les locaux me regardent de plus en plus bizarrement au fur et à mesure que je continue; je regarde alors sur mon téléphone, et je vois que je ne suis plus sur la bonne route. Mais celle ci déboucherait sur la route principale plus loin à environ 80km. Donc aucun problème ! Il faudra juste que je fasse l’essence sur le chemin, je suis bientôt à court.

Je vais manquer d’essence

Mais plus je continue, plus les villages rétrécissent et moins j’ai de chance de trouver de l’essence; et je n’ai plus assez d’essence pour faire demi tour maintenant.

Je continue, continue, les villages ne sont maintenant que quelques maisons faites de bambous; mais le pire reste à venir, il y a des effondrements sur la route.

Ces effondrements ont créés une énorme bosse sur la route, des traces de moto montrent que les locaux passent; ils ne retirent pas l’éboulement mais passent directement dessus.

Là ça devient n’importe quoi, je doit prendre de l’élan pour monter cette pente; et descendre sans me prendre les cailloux de l’éboulement ou décélérer au risque de tomber. Et c’est sans compter que parfois la route est complètement effondré; ou que d’énorme rocher sur la route montre qu’un éboulement peu être fatal.

Je sens que je vais bientôt tomber en panne; je croise un village et demande à un villageois assis dans sa maison où je pourrais trouver de l’essence; celui ci se lève et je voit tout de suite qu’il est complètement bourré, j’essaie alors de lui faire comprendre ce que je cherche en montrant mon réservoir.

Il m’agrippe la main avec sa poigne de Vietnamien et me parle dans sa langue, je lui réponds « Hoï ! », la seule chose que je peux dire en Vietnamien dans ce cas là, c’est comme « Hé ! » en Français qui à un sens différent selon sa prononciation. Il ne me lâche pas, je commence à lui crier « Hoï » plus fort tandis qu’il continue son baratin en Vietnamien; je ne panique pas, c’est juste un vieil homme bourré, il n’a pas l’air de savoir ce qu’il fait.

Au bout d’un moment il gueule quelque chose en Vietnamien en regardant au loin, comme pour appeler les gens du village, une partie de moi a commencé à flipper mais en réfléchissant j’ai compris que les villageois ne serait pas d’accord lui et qu’ils m’aideraient sans aucun doute.

C’est alors que sa femme arrive, lui prend la main et lui parle; alors que je commençais à perdre mon sourire et m’énerver sur le vieux. Elle repart avec son mari et très gentiment joint ses mains et me regarde en baissant la tête; c’est un signe qui veut dire qu’elle s’excuse, je lui renvoie le même signe avec un sourire.

roadtrip hors des sentiers battus au vietnam

Ça devait arriver…

Bon après tout ça je continue ma route ! Mais quelques kilomètres plus tard, panne sèche ! Et là je suis au milieu de nulle part, je n’ai pas encore vu de personne passer sur cette route, bref le drame.

J’attends presque une heure et demi, avant qu’un villageois ne passe avec sa mère, je lui explique le problème comme je peux. Et tout de suite il prend un sac plastique, retire le tuyau au niveau du réservoir directement sur son scooter; vide le tuyau dans le sac plastique et verse le tout dans mon réservoir, il m’explique que je peux acheté de l’essence 10km plus loin.

Cet homme était un ange tombé du ciel, très gentil, sa mère aussi était très souriante. J’ai tendu à l’homme de quoi racheté 5 fois ce qu’il m’a donné en essence; mais il me répond « No no no », j’insiste encore et encore mais rien à faire. Alors je lui propose une photo, ça leur fait souvent plaisir, mais là encore il refuse. Il ne veut vraiment rien en échange, il m’a juste aidé, et cet homme vit dans un des petits villages faits de bambou que j’ai croisé.

Plus loin il y aura effectivement un plus gros village, avec de plus grandes routes; et une vieille dame qui vend de l’essence dans un jerrycan.

Je continue ma route, elle n’a pas fini de me surprendre, en effet je tombe finalement sur la rivière; et rien après, un peu comme cette fois au Laos dans l’article sur Pakse.

https://the-wild-trip.fr/boucle-de-pakse/

Ouf sauvé !

Heureusement il y a des bateaux pour les scooters pour que les locaux puissent aller de l’autre coté; je me gare et attends. Je pense qu’il n’y a aucun mot pour décrire la tête que font les locaux en arrivant pour prendre le bateau avec moi. Après s’être remis de leurs émotions les locaux me sourient, et sont d’une incroyable gentillesse avec moi.

Transport de scooter sur le lac au Vietnam

Finalement j’aurais perdu une journée pour faire 100 km; je serai tombé en panne, vécu une semi agression et risqué ma vie sur une route totalement détruite; mais ça fait partie de mes meilleurs souvenir du Vietnam. Curieux non?

Cao Bang et ses alentours

Pendant le mois où j’ai fait voyager ma mère, nous sommes aller du coté de Cao Bang, un incroyable endroit qui recèle beaucoup de surprises

Tout d’abord nous croisons au bord de la route des vendeurs, des vendeurs de quoi ? Des vendeurs de chien de prairie vivant ! Et attendez attendez, devinez comment ils les vendent? …Des cages? Ahah non.

On croise aussi une petite fille vendant des fruits au bord de la route.

Petite fille vend des fruits au bord de la route du Vietnam

Et une fabrique de couteau à l’ancienne, dont on a pu avoir une démonstration !

Nous nous rendons à Ban Gioc, une cascade à la frontière Chinoise mais pour ça nous devons passer par des paysages extraordinaire dont seul le Vietnam à le secret.

Pêcheur sur un bateau de bambou dans un village vietnamien

Nous arrivons enfin à Ban Gioc, une petite anecdote me vient, lorsque je me suis garé un Vietnamien m’a demandé de payer le parking, je le paye donc mais constate que le prix est incroyablement cher, je retourne le voir pour être sûr de pas m’être fait arnaquer, et je tombe sur un moine, très souriant, il comprend tout de suite et m’amène jusqu’au Vietnamien du parking, lui fait la moral, après ça il me rembourse et le moine s’excuse pour son disciple.

Un incroyable personnage que j’ai pu rencontrer, j’ai croisé beaucoup de moines depuis mon départ mais celui ci avait l’air tellement naturel, un coté très naïf mais dans le bon sens, comme si rien n’était important et ce sourire incassable me marquera toujours. Un petit Dalaï Lama quoi.

Pagode Phat Tich Truc Lam

Cascade Ban Gioc

Nous nous rendons après à la cascade, un joli spectacle dont on est les seuls à profiter, c’est la saison basse et personne n’est là, mais les petites barques et les magasins fermés à coté de la cascade me font penser qu’il peut y avoir beaucoup de monde. De l’autre côté nous pouvons voir la Chine, en effet la Cascade est la frontière entre les 2 pays.

Sur la route du retour nous croisons un regroupement entre locaux, ils ont tous un foulard blanc sur la tête, après mes recherches j’ai compris que c’était peut être un enterrement. Mais curieux on s’arrête, et là tout le monde nous sourit, nous fait coucou et nous invite même à venir avec eux. Adorables ! Mais on a pas le temps, le soleil va se coucher, nous sommes encore loin de la guesthouse et le Vietnam est suffisamment dangereux sur la route pour rouler de nuit!

En tout cas si c’était un enterrement, j’aimerais que le mien se passe comme ça.

Bac Ha homestay

Vous l’aurait compris on est pas sur une expérience 100% authentique, mais à Bac Ha pour une poignée de Dong, vous pouvez dormir dans un homestay (littéralement ça veut dire séjourner chez l’habitant) chez les Hmong Noir. Ça vendrait presque du rêve si c’était pas réservable sur internet, présageant une visite pas totalement authentique.

Les Hmongs Noirs vivent dans ce village et certains plupart portent leurs costumes traditionnaux qui est très beau ! J’ai choisi d’aller dans le homestay de la dame ci dessous car je suis passer devant un homestay qui était remplis, j’ai donc préféré celui où je serais seul.

Leur village aussi est très beau et plutôt authentique !

Je passerai la soirée à manger et boire avec le mari de la dame qui tient le homestay, elle est très gentille d’ailleurs, puis avec tout les autres membres de la famille plus tard.

C’est une expérience assez atypique qui permet d’avoir un premier regard sur l’expérience de dormir chez des locaux d’une autre culture mais à partir du moment où l’on peut réserver sur internet et qu’il y a des touristes un peu partout, la magie n’est pas là.

Je ne le déconseillerai pas parce que j’ai passé un agréable moment et je préfère ça qu’une guesthouse. Mais si vous avez envie de vivre une réel expérience, il vous suffit d’aller hors des sentiers battus, de vous perdre un peu, parler avec les gens et vous n’aurez même pas besoin de demander, on vous proposera.

ATTENTION : On dit un peu partout que dormir chez l’habitant au Vietnam est interdit, et c’est vrai ! En revanche si vous vous perdez un peu dans le pays vous serez certains qu’on vous invitera à dormir parce que les petits villages n’ont pas vraiment de règles, ni même de police. Il est donc possible de dormir chez l’habitant.

La route pour Sapa

J’ai pris une route un peu décalé de la principale, celle ci passe par chance près des rizières incroyables de la région, la route en direction de Sapa était sublime mais on ne peut pas en dire autant de Sapa elle même.

En résumé le Nord du Vietnam est incroyable pour des centaines de raisons, c’est pour moi, ma région préféré du Vietnam, et encore, en faisant cet article je voulais toujours ajouter encore plus de trucs que j’ai vu un peu plus au sud mais qui constitue quand même le Nord mais ce sera pour un autre article dédié au sujet :

https://the-wild-trip.fr/routes-du-vietnam/

Les Photos Instagram

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire