Muang Khua et Nong Khiaw, le Laos différemment !

Ces 3 villages ont connu un essor spectaculaire ces dernières années, développant son tourisme et la vie des locaux; c’est un très bel endroit qui peut être à la fois authentique et très touristique.

MUANG KHUA

Un vrai coup de cœur pour moi, ce n’est pas le village le plus connu mais je l’ai trouvé très beau et suffisamment authentique.

Je commence par longer la rivière pour atteindre Muang Khua; la route offre beaucoup de beau point de vue sur la rivière bleu-verte, dans celle ci on peut aussi trouver de très vieilles machines dont je ne connais pas l’utilité à vrai dire.

J’arrive ensuite à Muang Khua, et je visite les environs, le village n’est pas grand; il est divisé en deux par la rivière, on rejoint l’autre coté soit avec la route par un grand pont; ou soit à pied par un pont suspendu, rendant le village très sympas à visiter.

J’ai pris dans ce village une photo qui reste une de mes préférés, un pêcheur se trouvait sur la rivière avec ses couleurs incroyables; je n’ai pas rater l’occasion de le prendre depuis le pont.

Pêcheur sur la rivière de Muang Khua

Petit bonus, la photo traité :

J’ai ensuite descendu la rivière avec une barque pour touriste en y posant encore mon scooter; car aucune route ne suite la rivière.

Evidemment rien n’était fait pour y déposer un scooter mais ici ce n’est pas grave, on se met à 4 pour le soulever et le déposer.

Tout le long du voyage le bateau s’arrête et prend des villageois habitant près de la rivière qui transportent souvent des matériaux comme du bois ou du fer; nous sommes partis à 11 et finissons sans doute à plus de 20; chaque personne portant un sac de plusieurs kilos, j’ai trouvé que c’était une expérience intéressante mais ça à fait flipper plus d’un touriste dans la barque.

J’ai encore cet agréable souvenir d’être au milieu de touristes Français; dont une vieille femme n’arrêtant pas de dire que ce n’est pas normal que nous payons pour descendre la rivière par bateau mais pas les villageois; et enchaîne en disant que si quelqu’un de plus monte nous allons couler. Et son mari soufflant et disant « Mais tais toi Irène ! ».

Je pense que ça aussi contribue au fait que je ne reste jamais longtemps dans les endroits touristiques.

MUANG NGOI

Puis on arrive enfin à Muang Ngoi, alors là autant dire que je ne suis pas resté, j’ai tout de suite repris une barque pour aller à Nong Khiaw; je pense qu’une image suffit à dire pourquoi.

Magasins Muang Ngoi au Laos
Non ce n’est pas un centre commercial c’est bien un village

Je trouve donc quelqu’un pour descendre la rivière, en posant encore mon scooter dans une barque ! Ça fait beaucoup rire les locaux aux alentours.

Mettre le scooter dans une pirogue au Laos

C’était vraiment une expérience très sympas, le bruit du moteur, la rivière et les paysages autour..

Pirogue et montagne sur la mer au Laos

NONG KHIAW

Me voilà enfin à Nong Khiaw, le village est à la fois pittoresque et très touristique; il y a beaucoup de bars et d’hôtels, traduisant certainement l’augmentation de popularité du village ces dernière années. Je n’ai évidement pris que le coté pittoresque en photo.

En prenant un café, je me met à parler avec un local venant de ce village qui a vu son village changer; il me parle alors de la différence d’avant et après.

Le café Laotien

Lui : Avant les villageois s’entraidait me dit t’il, lorsque tu avait besoin de piment; tu allais chez le voisin et tu en prenais, sans même demander, c’était normal. Aujourd’hui les gens sont plus égoïstes, leurs buts est de gagner de l’argent et de ne surtout pas en perdre.

Moi : Qu’es que vous préférez alors? Le village d’avant ou d’aujourd’hui?

Lui : Avant les relations étaient meilleurs et plus naturelles; mais aujourd’hui on a accès à plus de confort, de l’eau courante, l’électricité, les médicaments..

J’ai trouvé ça intéressant et je suis totalement d’accord avec lui, le tourisme est à la fois un bien comme un mal; je me dit que finalement même si j’aime pas ce qu’es devenu Nong Khiaw, c’est une bonne chose pour les habitants.

HUAY BO

J’ai entendu dire qu’on pouvait trouver un homestay à Huay Bo, l’expérience homestay aux 4000 îles m’a marqué; et je décide alors de le chercher, je roule sur un petit chemin au milieu des champs, les paysages sont très beau !

Lorsque j’arrive au village, je trouve un homestay sympas, même si la femme qui tient le homestay ne le tient pas pour un échange culturel ça parait évident; ici l’éclairage se fait à la batterie et bien sur pas de douche à proprement parlé, un sceau, une louche et c’est parti !

Mais j’ai de la chance, je tombe le jour d’un mariage local et j’y suis invité !

Apparemment la femme aurait perdu son mari il y a 2 mois, mort d’une morsure de serpent si je me souvient bien, et elle se remarie avec un homme du village. Un mariage certes très rapide mais j’imagine qu’avoir un mari au Laos est vital.

Mariage local à Huay bo au Laos

Puis je suis invité à manger et boire, en fait surtout boire, un homme tient un broc dans la main et sert continuellement les autres.

Alcool de riz et laotien au laos

Sinon au menu c’est bébés cochons, comme aucun autour de la table ne parle Anglais; pour me montrer ce qu’on mange il a apporté directement les têtes à tables.

Laotien et repas à Huay bo

Nous mangeons, buvons, mangeons, buvons pendant des heures, seulement entres hommes. Au bout d’un moment toutes les femmes viennent mais elles ne mangent pas avec nous; un peu plus loin et ne boivent pas non plus.

Grand repas à huay bo au Laos

Un truc m’a assez marqué, c’est les locaux utilisant des feuilles de papier pour fumer leur tabac; comme on dit on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a !

Fumer comme un laotien

Le lendemain je pars du village en utilisant une petite route passant par les montagnes; et comme à chaque fois que je prends des petites routes, je découvre l’inattendue.

Ça n’aura pas été ma meilleur expérience du Laos mais c’était sans aucun doute une excellente expérience que je n’oublierai pas; j’aurais vraiment aimé voir ce coin il y a 10 ans, ça devait être incroyable.

En ce qui concerne de dormir chez l’habitant, j’ai eu une expérience bien plus authentique :

https://the-wild-trip.fr/dormir-dans-un-village/

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire