Festival des Fiançailles à Agoudal au Maroc

Le Festival des Fiançailles, ma meilleure expérience au Maroc

La route pour Agoudal

J’avais entendu dire qu’il y avait un Festival à 80km de Tinghir, et la route n’y était pas bonne. Malgré que je ne savais rien sur ce qu’était ce festival et où le trouver exactement, j’ai décidé de tenter ma chance et de partir direction Agoudal !

La route en elle même valait le coup, elle passe entre les montagnes sur des plaines plates, elle offre souvent des points de vue panoramique à couper le souffle.

Voilà les photos que j’ai pu faire :

Sur la route je croise aussi des Oasis coincés entre les montagnes arides de la région du Haut Atlas, c’est toujours impressionnant, même féerique !

Plus j’avance sur la route, moins je regrette ma décision, peu importe ce qui m’attends à ce Festival, je suis content d’avoir pu voir ces paysages hors du commun !

Sur la route je prends en stop un enfant, il y en a beaucoup qui font du stop, probablement pour aller au Festival. En tout cas c’était sa direction à lui, malgré qu’il ne parlait pas Français on a pu se comprendre et il m’a même guidé dans le Festival.

Festival des Fiançailles

Le vrai nom du Festival est Souk Aam.

C’est une foire énorme qui a lieu seulement une fois par an entre le 21 et le 23 Septembre à Imilchil et Agoudal. Toutes les tribus de la région prennent le bus pour se rejoindre, pour vendre, acheter, communiquer et parfois se marier, renforçant toujours les liens inter-tribaux. ⠀(Petite astuce : le marché des animaux a lieu le premier jour, il ne faut pas le rater!)

C’est donc un événement important de la région et même du Maroc, ce qui s’y passe est très rare à voir aujourd’hui au Maroc, c’est du 100% authentique, j’ai aperçu seulement 2 têtes blanches qui sont vites repartis, le reste du temps j’étais le seul touriste dans le Festival.

 

 

Le festival des fiançailles à Imilchil au Maroc

Il y a un monde incroyable, il est souvent dur d’avancer, on se bouscule beaucoup mais c’est commun au Maroc. Au bout d’un moment je décide de prendre un sandwich local à la viande, avec le gamin on se rend vers le premier stand avec une brochette de viande.

C’est Khaled qui sert le sandwich (à 10 Dirhams je crois), il est super content de me rencontré, il me parle beaucoup mais il ne connait mot Français, c’est donc son ami à côté qui me traduit comme il peut, il me dit « Il voudrait t’inviter chez lui à dormir ». L’expérience du voyage m’a appris à ne jamais dire non à ce genre de proposition, j’ai alors accepté.

Très heureux que j’ai accepté, il me tend la main, je prend ça pour un check, c’est plus tard que j’ai compris qu’entres Marocains, se tenir la main était un signe de confiance et de respect.

Rencontrer des Marocains en voyage

C’est ensemble qu’on part découvrir le Festival, le traducteur Google à la main pour se comprendre,  il y a de tout dans la foire, des boucheries, des vendeurs de bijoux, de vêtements, de casseroles….

Sur l’extérieur de la foire il y a même des vendeurs de portes, de fenêtres… Il y a vraiment de tout !

Mais attention à ne pas être trop gourmand, il faut ramener les achats après !

Festival des Fiançailles à Agoudal au Maroc

Je pensais avoir tout vu avant de croiser un stand d’arracheur de dents ! Et sans anesthésie évidemment, j’ai vu des femmes cracher du sang, l’arracheur de dent expose fièrement les molaires arrachés sur son stand. C’est à ce moment là que je me demande où j’ai atterri.

Un arracheur de dent au Festival des Fiançailles

Au milieu du Festival il y a un Kasbah, beaucoup de gens se réunissent ici, c’est l’endroit où les gens se marient, des locaux portent une urne couleur or en chantant à la gloire de dieu. Un spectacle incroyable.

Le Festival des Fiançailles au Maroc

Les gens sont très chaleureux avec moi, parfois je croise un regard, je me fais arrêté et la discussion commence. Parfois je me fais appeler de loin, ou quelqu’un veut que je le prenne en photo, j’ai absolument pas eu l’impression de déranger, même avec mon appareil photo.

Voilà Akhim, il m’a appelé de loin me faisant signe de le prendre en photo, une fois la photo faite je lui ai montré et on a pu bien discuté, parfois l’appareil photo est d’une grande utilité pour rencontrer les gens , c’est un outil à manier avec précaution.

Rencontrer des locaux au Maroc

Même les femmes qui sont d’habitude plutôt frigide au Maroc, paraissent bien plus accessible, elles me regardent de loin en souriant, elles discutent entres elles et se mettent à rigoler.

Ici ce sont elles qui font toute la beauté du Festival, car chaque ethnie a son propre voile, ses propres couleurs, certaines femmes portent même des capes flamboyantes.

Festival des Fiançailles à Agoudal au Maroc

Avant la tombée de la nuit on va faire un tour sur la petite colline qui surplombe le Festival, la vue qu’elle offre est extraordinaire, on peut y voir chaque stand et chaque partie du Festival, au fond les montagnes du Haut Atlas se dressent.

Festival des Fiançailles à Agoudal au Maroc

Mon moment préféré ça reste le soir, un groupe se produit au milieu de la foire, des jeunes sortent leurs instruments et mettent de l’ambiance de leur côté, les gens chantent, dansent, impossible de s’entendre parler mais quel plaisir !

Avec Khaled on essaye de se frayer un passage parmi les gens, il me tend encore sa main, cette fois je la tend aussi, c’est bien la première fois que je tiens la main d’un autre homme, et bizarrement ça ne m’a pas dérangé, ça ne rend pas la relation ou la situation bizarre, tout ce que j’ai ressenti c’est du respect et de la confiance. J’en ai fais toute une histoire dans ma tête pour pas grand chose.

On passe parmi plusieurs musiciens qui ambiances les gens de leurs côtés, il n’y a que des jeunes, j’ai adoré ce moment fort en ambiance et en authenticité.

Dans la fête personne ne boit d’alcool, bon c’est pas tout à fait vrai, certains jeunes ont du mal à marcher !

Il y a majoritairement des hommes au centre de la fête, les femmes du villages s’installent sur le toit de leurs maisons pour observer au loin les festivités en attendant que les hommes reviennent.

On fini la soirée tous réunis (oui il y a eu beaucoup de rencontres je ne les ai pas toutes citées), en tout nous sommes 10, surtout des voisins ou des amis, mais ici c’est comme ça, on mange tous ensemble.

On s’assied alors tous autour de l’énorme couscous et on commence à manger, j’ai vraiment aimé ce moment là, pendant qu’on mangeait on essayait de dialoguer malgré le traducteur mais ça finissait la plupart du temps en fou rire, une ambiance incroyable dans cette famille qui m’a invité, ils ne voulaient rien d’autre en échange que de me faire découvrir leur culture et leur village.

 Cette expérience reste un de mes moments préférés que j’ai vécu en Afrique, c’était ma première expérience chez l’habitant depuis mon départ, elle était totalement inattendu, chaque rencontre m’a amené à une autre qui ont fini par me faire vivre une expérience inoubliable. 

Au final cette expérience je la dois à cette petite voix dans ma tête qui me dit « Va y ou tu va regretter », parfois cette voix ne me mène nul part, mais la plupart du temps elle ne me déçoit pas. Osez sortir des sentiers battus, suivre votre instinct, vous verrez que ça en vaut la peine ! 

 

Je finis l’article sur une photo du village de Khaled, je me souviens encore quand je déambulé dans le village, les habitants qui ne savaient pas que j’étais là me regardaient comme si j’étais un fantôme, ça me fait toujours rire ! 

Rencontrer des locaux au Maroc

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire