Zoji La Pass : la route la plus dangereuse du monde entre Leh et Srinagar

Zoji La pass est connu pour être la route la plus dangereuse du monde, le terrain est chaotique et sans cesse utilisé par d’énormes camions qu’on ne peut croiser dans ce petit couloir bordé d’un ravin mortel.

Mais avant ça revenons à la route à partir de Leh qui cache bien des merveilles !

Aller directement sur Zoji La Pass

Leh – Lamayuru (108 km)

Cette partie de la route, bien que très peu connu, était complètement irréelle, les montagnes et leurs couleurs paraissent sortir d’un autre monde.

Mon coin préféré fut la Magnetic Hill, non pas parce que votre moto bouge toute seul à cause des ondes magnétiques mais pour ces montagnes qui vous font paraître si petit.

La suite de la route se déroule dans une vallée superbe, entouré de montagne et de cette terre orange.

Je me souviens m’être arrêté pour prendre une photo, lorsqu’une Japonaise dans un bus de touriste m’aborde et me demande si elle peut prendre une photo sur ma moto… Mais bien sur ! Enfin surtout pourquoi?..

 

 

Le reste de la route est très beau et n’a pas besoin de commentaire..

Arrivé à Lamayuru

A Lamayuru je vais dormir à Jogur Homestay, une petite maison familial qui accueille des touristes (lorsqu’il y en a), je mange avec la famille devant la télé comme si j’avais été adopté. Bref un jolie petit moment accompagné de la mère et sa fille, seule la fille parle assez bien Anglais.

Moonland

Le lendemain je repars et en profite pour visiter la Moonland, c’est une curiosité de là bas, une partie de la montagne est très étrange et ressemble un peu à une partie de la lune, d’où son nom. J’adore ce genre de paysage qui sort de l’ordinaire.

Lamayuru – Zoji La Pass (200 km)

Et je continue ma route, toujours aussi étrange soit elle, la route commence à passer dans de petites routes, de petits villages, les habitants de ces villages sont souvent très surpris de me voir.

Sur la route je rencontre quelques locaux, je mange dans une cantine de militaire (c’est le seul endroit pour manger que j’ai trouvé), les locaux rigolent en me voyant traverser la rivière qui coupe la route en essayant de ne pas tomber. Mais en dehors du côté social de la route, c’est la partie la moins belle, les paysages ne sont pas incroyable, mais ce qui va suivre sera une de mes parties préférées de la route.

Une de mes parties préférées, vers Kakshar

Je me souviens de cet incroyable moment où je vois les locaux marcher sur le bord de la route, avec en arrière plan ces énormes montagnes qui domine tout, les femmes marchant sur le bord de la route paraissent si petites, c’était incroyable. De plus on commence à vraiment rentrer dans la partie musulmane, sur le côté de la route vous pourrez voir de superbes mosquées.

Je suis bientôt à Zoji La Pass !

J’arrive bientôt à Zoji La, la route la plus dangereuse du monde, j’en profite pour m’arrêter tant que la route est bétonnée et pas trop dangereuse, le temps d’une petite pause pour manger et on repart !  Le paysage est toujours incroyable..

Zoji La Pass

Me voilà à Zoji La pass, l’état de la route est catastrophique, les camions pullulent et bouchent toute la route, interdiction de glisser ou sortir de la route ici. Il faut pas non plus s’approcher trop près du bord, un glissement de terrain est vite arrivé. Mais le passage est assez court, on serre les fesses et on passe !

A vrai dire c’est une route potentiellement dangereuse mais elle est si courte que le moment dangereux est vite passé, c’est pas comme la vallée de Spiti qui reste dangereuse du début à la fin.

De l’autre côté de la route, c’est encore et toujours magnifique jusqu’à Srinagar !

Résumé

Pou résumé, cette route est incroyablement sous-coté, si je devais faire un classement des plus belles routes que j’ai faite dans la région je mettrai Spiti en premier, ensuite Leh – Srinagar et en troisième Manali – Leh.

Et oui on parle beaucoup de Manali – Leh mais le problème est là justement, la route n’est plus vraiment une aventure lorsqu’on croise plein de gens dessus ou quand des restaurants ouvrent au milieu de nulle part. Bien que ça reste un immanquable en Inde évidemment.

Mais cette route là est authentique, je n’y ai croisé aucun autre touriste à partir de Lamayuru et puis c’est assez marrant de chercher un restaurant dans les petits villages et surprendre les gens quand tu t’arrête. Bref je conseille fortement.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Un commentaire

Laisser un commentaire