Failli se faire mordre par un serpent en Afrique

J’ai failli me faire mordre par un serpent venimeux

L’accident

C’était un soir comme les autres, j’étais pas loin du lac Bosumtwi que je venais de visiter. Je galérais à trouver un spot pour dormir depuis déjà quelques temps, la nuit noire était tombée, les choix pour se garer et dormir commençaient à manquer.

Au bout d’un moment je trouve un renfoncement sur le bord de la route, je me gare devant et je descend tâter le terrain. D’expérience je préfère faire ça plutôt que d’avancer avec la voiture et potentiellement la bloquer dans un mauvais terrain.

Je marche et je regarde un peu de partout avec ma frontale, que ça soit suffisant plat et abrité, le coin parait parfait pour passer la nuit.

C’est au moment de me retourner pour marcher vers la voiture que j’entends un bruit sur ma droite. Je fais quelques pas avant de vraiment me poser la question de ce que c’était, j’étais vraiment pas inquiet.

Je tourne la tête et le halo de ma frontale vient se poser sur ça :

Attaque de serpent venimeux en Afrique

A vrai dire cette photo je l’ai prise après avec mon appareil photo.

Mais au moment de tourner la tête le serpent était enroulé sur lui même, faisant un bruit menaçant et avec la mâchoire bien ouverte prêt à attaquer.

En voyant ça j’ai eu le réflexe instinctif de sauter en arrière et de m’éloigner, j’ai mis quelques secondes avant de réaliser, puis j’ai couru vers ma voiture… pour attraper mon appareil photo et revenir.

En revenant le serpent s’était calmé et commençait à rentrer calmement vers la forêt.

Attaque de serpent venimeux en Afrique

J’ai ainsi pu le photographier tranquillement en gardant tout de même une distance supérieur à la longueur où il pouvait m’attaquer. J’étais très curieux certes, mais pas fou !

Le serpent faisait bien 1m50 et je n’avais aucune idée de si il était dangereux et à quel point.

Attaque de serpent venimeux en Afrique

Le plus dingue ce fût au moment où il se leva tout droit sur un bon mètre pour atteindre la branche d’un arbre, j’avais encore jamais vu un serpent se lever comme ça et c’est terrifiant.

Malheureusement je n’ai pas de photos de ce moment, entre le tremblement de ma main, le flash de l’appareil photo et le focus, j’ai eu beaucoup de photos ratées.

Attaque de serpent venimeux en Afrique

Finalement au bout d’un certain temps que je ne saurais dire puisque ce moment était à la fois instantané et infini, semblable à mon mélange d’émotion, à la fois terrorisé et émerveillé, le serpent a fini par disparaitre dans la jungle.

Je suis alors parti chercher la voiture, je me suis garé et j’ai dormi.

Je sais que beaucoup de personnes auraient changer d’endroit pour dormir, mais soyons réalistes, j’ai eu autant peur de lui qu’il a eu peur de moi, il n’est pas prêt de revenir.

Un serpent venimeux

Toxicodryas Blandingii est le nom de ce serpent qui a failli m’attaquer, je l’ai su quelques jours plus tard grâce à un ami très calé en espèces de serpents.

C’est le serpent le plus venimeux et le plus agressif des Toxycodryas , il est connu pour son mauvais caractère et sa facilité à mordre.

Sa morsure entraîne une très forte douleur musculaire, la perte de l’ouïe, ça peut aller jusqu’à entrainer des troubles cardio-vasculaires même si les cas entrainant la mort sont assez rares.

Il est tristement connu pour avoir tué Karl Patterson Schmidt, un zoologiste américain qui étudiait le venin et était persuadé qu’il n’était pas mortel. Le venin est donc toujours très mal connu à cause de cet incident et du manque d’informations qui ont suivi.

Bref, j’ai eu chaud !

Un accident assez rare

Attention !

Cet accident reste tout de même unique dans mon voyage, j’ai dormi tous les jours au bord d’une forêt durant près de 10 mois de voyage en Afrique et c’est la seule expérience que j’ai eu où j’ai failli me faire mordre par un serpent.

Au contraire de beaucoup de pays d’Asie, ici le serpent n’est pas une divinité, les locaux n’hésitent pas à les tuer lorsqu’ils en croisent un. Les serpents sont donc peu nombreux là où il y a de la circulation humaine.

Je ne veux pas qu’on dise à ceux qui voudraient voyager en Afrique : « Tu es fou ! Guilhem a failli se faire mordre par un serpent et mourir, c’est de la folie ! ».

Cette anecdote est uniquement là pour en rire, et ne doit en aucun cas servir pour faire peur aux futurs explorateurs du continent.

Merci bien, cordialement, la direction.

 

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Un commentaire

Laisser un commentaire