Itinéraires et frontières pour réaliser un tour d'Afrique

Itinéraires et frontières pour réaliser un Tour d’Afrique (sans Carnet de passage)

Vous trouverez ici tout mon itinéraire et toutes les informations à propos de chaque frontière, c’est cet itinéraire que j’ai utilisé pour pouvoir faire le tour d’Afrique sans Carnet de passage. Hormis 2-3 pays qui nécessitent de passer par des frontières bien précises, le Carnet de passage n’est pas une nécessité absolue.

J’insiste sur le fait que ces informations viennent de mon voyage de 2020, il n’y a aucune garantie que rien n’est changé depuis, les lois des pays changent tous les jours en Afrique, et chaque chef de Police ou Douanier peut imposer la sienne à la frontière.

C’est pourquoi en complément de cet article je vous conseille fortement l’application IOverlander, il y a absolument tout dessus et vous aurez la confirmation de mes informations selon les derniers passages de voyageurs aux frontières.

Loading map...

Liste des frontières et informations

Je vais vous donner ici quelques informations rapides pour chaque frontière, mais vous pouvez trouver l’article complet en cliquant simplement sur la frontière sur la carte ci-dessus.

Maroc – Mauritanie (No man’s Land)

C’est une frontière bien moins dangereuse qu’on aime le dire, même si on est harcelé par les acheteurs et vendeurs de voitures.

Aucune corruption, la frontière est assez fréquenté donc il faut avoir quelques heures devant soi.

Prix du Visa sur place : 55€

Prix de l’assurance pour la voiture: 25 €, aucun problème sans Carnet de passage

Mauritanie – Sénégal (Diama)

Cette frontière est connue pour être beaucoup plus calme et moins risquée pour les arnaques que Rosso, en plus elle passe au milieu du parc national de Diawling, l’endroit rêvé pour traverser !

Malgré ça c’est une frontière à éviter si vous avez un véhicule qui a plus de 8ans et que vous n’avez pas de Carnet de passage, il existe un texte de loi au Sénégal qui empêche ces voitures de passer. Il y a un homme appelé Zargan qui profite de cette loi en obligeant son application et en profite pour vous vendre un papier pour circuler, sous couvert d’une fausse agence de voyage.

Ce papier est valable 1 semaine, mais renouvelable 2 fois pour 2 semaines dans certaines ville, il vous le vend pour la maudite somme de 200-250€.  C’en qui en fait pour moi la frontière la plus compliqué à passer sans CDP, sauf si votre véhicule a moins de 8 ans.

Malheureusement Zargan connait toutes les frontières du Sénégal et actuellement je n’ai jamais eu entendu quelqu’un qui a pu passer la frontière Mauritanie – Sénégal sans Carnet de passage et sans payer cher.

Mais il y a tout de même une solution potentielle que je n’ai pas essayée mais dont j’ai entendu parler : rentrer au Sénégal depuis le Mali, il parait que de ce côté là du Sénégal la loi n’est pas appliquée, et qu’on vous fait un laisser passer normal.

Si vous voulez quand même passer par Diama faites attention aux policiers qui demandent de l’argent pour faire tamponner votre passeport, faites semblant de ne pas en avoir.

Faites aussi attention aux dizaines de locaux qui vous amèneront à Zargan pour faire le papier, ils se font tous une grosse commission sur vous.

Pour ce qui est du passage il y a une taxe de 100 Ouguiyas et un billet pour traverser le pont de 300 Ouguiyas à payer, donc la frontière peut se passer avec 400 Ouguiyas (10€).

Pour ce qui est du Visa il n’y en a pas besoin au Sénégal, il suffit de faire tamponner son passeport à la frontière.

Sénégal – Gambie (Karang)

Côté Sénégal c’est une frontière très sérieuse, sans corruption et d’une grande simplicité à passer, en revanche côté Gambie on essayera de vous demander de l’argent contre un coup de tampon. Ils sont capables de vous faire patienter longtemps pour vous prendre un billet, et la seule solution de ne pas le donner c’est d’être plus patient qu’eux.

A priori on peut passer sans problème sans Carnet de passage, mais ce jour là le chef de la frontière ne m’a pas autorisé à avoir un laisser passer, j’ai dû prendre le temps de lui parler, lui montrer l’arrière de ma voiture, lui prouver que c’était ma petite maison où je dormais et que je ne comptais pas la vendre dans son pays, heureusement c’est passé !

Dans ces pays là les chefs ont une parole divine, ce vieil homme là est tout de même quelqu’un de compréhensif, il vous autorisera toujours à passer si vous discuter avec lui et que vous lui montrez que vous êtes respectueux (ne vous énervez pas!).

Pour le Visa : il est gratuit en Gambie pendant 2 semaines, faisable sur place

Pour la voiture sans Carnet de passage : il faut payer un papier d’importation d’une valeur de 5000 CFA (7€)

Gambie – Sénégal (sortie)

Pas grand chose à dire, très facile d’y refaire un Visa si le précédent est expiré, et le fameux papier d’importation de Zargan (celui à 250€) est toujours valable même après avoir traversé la Gambie, faites juste très attention à ce que les douaniers ne le gardent pas à la frontière.

Sénégal – Guinée Bissau (Sao Domingos)

La frontière de Sao Domingos est probablement l’une des pires que j’ai vu, aucun problème du côté Sénégalais, mais de l’autre côté la corruption est partout, et chaque personne tentera de vous retirer un petit billet. Tous vous demanderont de l’argent un à un, mais ne donnez rien ! (qui ne soit pas justifié)

Et même après être sortie de ça, la police vous attends à la sortie de la frontière pour vérifier que vous ayez bien 1 extincteur et 2 triangles (depuis le Sénégal il en faut 2). Ils vous donneront une vraie amende à tout prix.

Pour le Visa : à faire à Zinguinchor ou Dakar pour 45 000 CFA (68€), comptez 2 jours pour l’avoir sans frais supplémentaires.

Pour la voiture sans Carnet de passage : il y a un papier d’importation gratuit mais ils tenteront de vous faire payer le coup de tampon.  

Guinée Bissau – Guinée (Buruntuma)

C’est une frontière très simple et agréable à passer, malgré l’état de la route qui nécessite de prendre son temps pour avancer.

Pour le Visa : Je l’ai fais à Bissau pour 30 000 CFA (45€), comptez une journée pour le récupérer. L’ambassade à Bissau est très accueillante. 

Pour la voiture sans Carnet de passage : On vous remet un papier à Buruntuma qu’il faudra apporter au poste de police de Koundara pour avoir le laisser passer.

En plus le poste de police de Koundara est très accueillant, on m’a accueilli les bras grands ouverts, fait gratuitement le laisser passer et on m’a souhaité un bon voyage avec le sourire. 

 

Guinée – Côte d’Ivoire (Sipilou)

Sipilou est une toute petite frontière que peu de gens utilisent, sa route est parfois très compliqué à passer, elle se situe à une dizaines de kilomètres de la grosse frontière de Gbapleu. Alors pourquoi je suis allé à Sipilou?

En arrivant à Gbapleu tout s’est bien passé mais on m’a expliqué qu’on ne pouvait pas me faire le laisser passer (quand on a pas de CDP) par manque d’imprimantes, et qu’il fallait qu’on m’escorte jusqu’à la prochaine ville en échange de 50 000 CFA (75€), c’était un peu trop pour mon petit budget.

Ducoup je suis allé à Sipilou où ils ont les fameuses imprimantes, tout s’est bien passé jusqu’à ce que le chef douanier me dise qu’il ne m’autorise pas à passer sans CDP (alors qu’on a le droit en Côte d’Ivoire). C’est son chef à lui qui a tordu un texte de loi pour imposer sa propre loi, c’est à dire qu’il n’autorise plus les personnes sans CDP à passer.

J’ai passé 4 jours à dormir à la douane, à m’embrouiller avec le chef, à appeler tous ses supérieurs un à un jusqu’à ce que le supérieur du chef douanier en ai marre et qu’il m’autorise (de son bon vouloir selon lui) à passer. Et cerise sur le gâteau, c’est là bas que j’ai attrapé pour la première fois le Palud. Les plus beaux 4 jours de ma vie donc ahah !

Mais ça m’a appris beaucoup de choses sur les frontières Africaines, et comment passer à tout prix. L’histoires est bien plus détaillé et longue dans l’article que j’ai consacré à ce sujet, ce fût 4 jours d’ascenseur émotionnel sans fin, mais je résume ça vite fait ici.

Je vous raconte tout ça parce que même si vous passez par Gbapleu ça peut vous arriver, les chefs que j’ai rencontré contrôlent tout ce côté là de la frontière. Ne vous laissez pas avoir, vous êtes dans vos droits, soyez patients, restez polis et contactez les plus gros bonnets si ça suffit pas.

Bref, alors Gbapleu ou Sipilou? Pour résumer vite fait, l’état de la route est bien meilleur à Gbapleu, mais vous devrez ajouter 75€ pour l’escorte, à Sipilou la route est moins bonne mais aucun frais d’escorte à payer. A noter que j’ai dû franchir une rivière sur des planches parce que le pont n’était pas fini, si il est fini quand vous passez, ce sera déjà bien plus simple !

Pour le Visa : Je l’ai fais en Guinée Bissau pour 15 000 CFA (22€) avec 24h d’attente. 

Pour la voiture sans Carnet de passage : Normalement on vous donne une “vignette touristique” qui vous permet de circuler gratuitement pendant 60 jours! 

En théorie ce sont des frontières très simples à passer, des voyageurs étaient passé quelques jours avant moi sans CDP et ils n’ont eu aucun problème. J’ai juste vraiment pas eu de chance.

Guinée – Ghana (Niablé)

Le Ghana est souvent cité lorsqu’on affirme qu’il est impossible de faire le tour d’Afrique sans Carnet de passage, et pourtant… C’est vrai que la plupart des frontières ne vous laisse pas passer sans Carnet de passage, mais curieusement il existe une petite frontière très accueillante et agréable à Niablé qui vous fera un laisser passer !

Finalement ce pays qui devait être un challenge à passer sans CDP est d’une simplicité incroyable ! Mais c’est souvent ça l’Afrique parfois ce qu’on pensait être les pires obstacles sont des broutilles, et les passages les plus simples se transforment en challenge d’une vie.

Pour le Visa : Je l’ai fais à Abidjan pour 40 000 CFA en express avec 2 jours d’attentes, sinon 60 000 CFA avec 4-5 jours d’attentes (donc 61 ou 91€).

Par contre il faut justifier d’une adresse de destination au Ghana, vous pouvez louer un hôtel et leur demander de vous faire un papier.

Pour la voiture sans Carnet de passage : ils vous feront un papier appelé ITV pour seulement 55 Cedis (9€)

A ce stade là vous avez presque fait le plus dur, le dernier obstacle c’est le Nigéria !

Ghana – Togo (Kpadape)

C’est une petite frontière plus tranquille et agréable que celle de Lomé (en général il faut éviter les grosses frontières en Afrique).

Pour le visa : à faire sur place tranquillement pour 7 jours (renouvelable) en échange de 10 000 CFA (14€)

Pour la voiture sans Carnet de passage : On vous fera un laisser passer pour seulement 5000 CFA (7€) à un commissariat qu’il ne faut pas louper (indiqué sur IOverlander).

Très facile et vraiment pas cher à passer comme frontière ! Vous verrez que ça fait du bien de passer des frontières si facilement après avoir traversé celles d’avant !

Togo – Bénin (Koutammakou)

L’unique intérêt de cette frontière c’est de découvrir les fameuses maisons de Koutammakou tout en se dirigeant vers le Bénin !

Pour le visa : Tout comme au Togo, 10 000 CFA sur place pour 7 jours, normalement c’est une étape très facile. Mais à cette petite frontière ils n’ont pas pu me faire de visa, ils m’ont donc fait un papier et j’ai dû aller jusqu’à la frontière avec le Burkina pour trouver un commissariat capable de le faire, ça m’a pris la journée !

Pour la voiture sans Carnet de passage : On vous fera gentiment un laisser passer pour 5 000 CFA comme au Togo, en revanche l’homme qui le fait sur cette petite frontière vous demandera 5 000 supplémentaire, ne cédez pas.

Bref, finalement cette frontière n’est probablement pas la plus simple, je vous conseille de venir voir Koutammakou, puis de passer par une frontière un peu mieux organisée !

Bénin – Nigéria (Seme Krake)

La frontière entre Cotonou et le Nigéria fait partie des pires frontières que j’ai vu, beaucoup de corruption, tous les policiers chercheront le moindre problème dans vos papiers pour moyenner quelque chose…

En plus de ça la frontière vous oblige à avoir une escorte jusqu’à Lagos pour avoir le Visa à l’aéroport, et évidemment l’escorte est payante. Je vous conseille de vous renseigner sur la frontière d’Iroko qui est peut être beaucoup plus simple à passer.

Pour le Visa :

Le visa pour le Nigéria est connu pour être une vraie galère ! C’est d’ailleurs une des choses, en plus de la mauvaise image du pays, qui décourage beaucoup de voyageurs qui font demi tour là, ou dépensent des milliers pour traverser en bateau. Si vous voulez tous les renseignements plus précisément regardez mon article en cliquant sur la frontière sur la carte.

Pour résumer avoir une visa touristique pour le Nigéria est très compliqué, les quelques ambassades en Afrique qui en délivre changent constamment d’avis et demandent souvent une lettre d’invitation.

Si vous n’avez pas pu le faire sur la route, la seule solution c’est le visa business, il faut donc passer par un contact haut gradé qui vous fera passer votre demande pour une demande business, moyennant au passage une belle commission (70-90€) à ajouter au prix du visa déjà cher !

Et donc à ça il faut rajouter le prix de l’escorte que vous pouvez négocier (20-30€).

Je ne sais plus exactement combien tout ça m’a coûté, mais je pense qu’il faut compter autour de 300€ pour le visa, la commission de l’homme, et le coût de l’escorte. 

Ce qui en fait la frontière la plus chère de ce tour d’Afrique ! Wouhou !

Je vous conseille fortement de tout faire pour avoir un visa touristique avant d’arriver à la frontière, ça vous évitera beaucoup de frais et de galères !

Et ne traversez pas la frontière en fin d’après midi, il faut compter 4h de route jusqu’à Lagos, et d’expérience je vous déconseille de conduire sur cette route très fréquenté pendant la nuit.

Pour la voiture sans Carnet de passage : Très facile, on vous fait un papier gratuitement pour circuler, si on vous demande de l’argent, c’est qu’on tente de vous arnaquer

Nigéria – Cameroun (Banyo)

Pour traverser la frontière du Nigéria vers le Cameroun vous n’aurez pas beaucoup de choix ! Presque toutes les frontières sont fermées à cause des conflits et toute la frontière sur sa longueur est en zone rouge, ce qui décourage quasi tout le monde !

Mais peu de gens connaissent l’existence de Banyo, qui est une frontière sans aucun problèmes, très agréable, très accueillante et avec des paysages somptueux !

Par contre cette petite frontière est en très mauvais état, les routes sont cabossés, caillouteuses, sablonneuses et j’en passe… Je l’ai passé en 2×4 mais il a fallu que je passe comme un bourrin, c’est un vrai challenge !

Je vous rassure, je n’avais pas de frein à main, il me manquait un frein arrière, et à la place d’une plaque sous la voiture, j’avais un bidon ouvert et soudé par un local, et c’est quand même passé.

Evitez aussi de passer en saison des pluies, la dernière partie de la frontière est une rivière qui peut vite atteindre des hauteurs infranchissables, même en 4×4 !

En cas de problème vous pouvez toujours demander de l’aide aux locaux qui traversent en camion 6×6. et N’hésitez pas à consulter mon article sur la frontière, c’est une frontière très spéciale dont il vaut mieux connaitre les secrets avant d’y aller.

Pour le Visa : J’ai fais le Visa à Lagos dans une ambassade très accueillante, pour 45 000 Naira  (98€). Si vous le faites dans un autre pays il sera probablement moins cher ! 

Pour la voiture sans Carnet de passage : Toujours aucun problème, on vous fera un passavant gratuitement à Banyo. Attention à ce que les douaniers ne vous demandent pas de payer, dans ce cas refusez poliment. 

 

Si vous êtes arrivés jusque là :

Voilà, au moment où j’écris cet article je ne suis pas allé plus loin, la crise sanitaire m’a arrêté au Cameroun.

Mais dans exactement… 12 jours je serais de retour au Cameroun où ma Kangoo m’attends pour finir ce tour d’Afrique, je compléterais alors cet article avec les prochaines frontières que je passe.

J’ai tout de même une excellente nouvelle pour tous ceux qui seraient arrivés jusque là, après avoir dépassé le Nigéria vous pouvez considérer avoir fait le plus cher (au niveau des visas et passavants), mais aussi le plus dur ! Très peu de voyageurs arrivent jusque là, encore moins sans prendre le bateau !

L’Afrique Australe est (à priori) beaucoup plus simple à traverser sans Carnet de passage, les frontières sont mieux installées et la plupart des visas sont gratuits!

Si vous souhaitez avoir plus d’informations n’hésitez pas à me contacter, je serais très heureux de pouvoir aider les prochains voyageurs à tenter l’expérience.

Personnellement j’aurais beaucoup aimé trouver un Français qui s’y connaisse avant de partir, ça m’aurait beaucoup aidé ! Alors je m’étais promis de mettre mon expérience par écrit, à la fois pour prouver que c’est possible même en 2×4 sans CDP, mais aussi pour donner toutes les clés à ceux qui voudraient se lancer.

Sachez tout de même que faire cet itinéraire en 4×4 avec CDP, c’est beaucoup plus simple qu’en 2×4 sans CDP… Votre choix devrait se faire en fonction de votre tolérance à la galère.

Mais de mon point de vue, plus c’est dur, plus c’est enrichissant !

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire