Traverser la frontière du Nigéria avec toutes ses complications

Frontière Bénin-Nigéria, comment se débrouiller pour avoir le visa et passer?

Le visa du Nigéria est de loin le plus dur à avoir, pour pouvoir obtenir ce graal il faut :

  • Soit le faire à l’avance dans son pays, mais ça nécessite d’arriver au Nigéria dans les 6 mois
  • Soit le faire sur la route mais les ambassades qui peuvent le fournir sont rares
  • Soit tricher et s’aider d’un complice haut gradé au Nigéria.

Avoir le Visa touristique avant la frontière

Si vous décidez de le faire avant et que vous réussissez à l’avoir, tout ce qu’il vous reste à faire c’est d’arriver à la frontière avant l’expiration du Visa.

Si vous souhaitez le faire sur la route, il faut vous renseigner sur les quelques ambassades qui peuvent délivrer le Visa et bien construire votre dossier. Personnellement j’avais tenté de l’avoir en Guinée Bissau, mais on m’avait certifié que c’était impossible.

Le problème c’est que la plupart des ambassades du Nigéria en Afrique sont d’accord pour ne pas donner de Visa touristique, et celles qui en délivrent changent parfois d’avis du jour au lendemain, c’est impossible d’être certains de pouvoir avoir ce trésor si convoité.

Par contre dans le sens inverse, si vous traversez le Nigéria depuis le Cameroun, c’est beaucoup plus simple puisque si je me souviens bien l’ambassade de l’Angola délivre des visas sans problème. Vous trouvez ça étrange qu'aucune ambassade ne disent la même chose? Faudra vous habituer.

Dans tous les cas le Visa touristique nécessite un bon dossier, avec une adresse de destination, réservation d'hôtel ect…

La dernière solution pour passer

Si comme moi, vous arrivez à la frontière sans visa, et que vous voulez absolument passer, il reste une dernier joker : l’appel à un ami.

Il existe un homme haut gradé dans la police au Nigéria qui aide les voyageurs comme nous en échange d’une bonne commission, il fera passer votre dossier comme un Visa Business, et vous n’aurez rien à justifier.

J'ai eu un seul problème avec ce Visa, un policier m'a arrêté au Nigéria et n'a pas aimé que j'ai un visa Business alors que visiblement j'étais un touriste, il m'a immobilisé le temps qu'il appelle son supérieur, celui-ci lui a ordonné de me laisser partir. Je pense que cette astuce pour avoir un Visa est assez connue et "tolérée". Mais sur la centaine de fois où on a regardé mon passeport, c'est la seule personne à l'avoir remarqué.

En cherchant bien sur des groupes Facebook comme West Africa Travellers, vous pourrez trouver quelqu’un qui dispose du contact de cet homme qui peut vous aider, mais j’ai aussi son contact What’sApp que je ne vais pas vous dévoiler ici, mais je vous le donnerais si vous me contactez directement sur n’importe quel réseaux !

La frontière Seme - Krake

C’est la frontière la plus grande et la plus fréquentée, mais ce n’est pas absolument pas le meilleur endroit qui soit.

Tous les policiers sur place vont éplucher votre passeport et papiers à la recherche de la moindre erreur qu’ils pourraient utiliser pour vous faire chanter, l’ambiance est très loin d’être agréable.

Même si vous n'avez pas de Carnet de passage, ils doivent vous faire un laisser passer gratuitement, mais ces douaniers tenteront toujours de vous faire payer un peu.

Bref, tenez le coup !

Il faut aussi ajouter que depuis cette frontière, si vous n’avez pas eu le visa avant, vous devrez payer une escorte jusqu’à l’aéroport de Lagos, à 4h de route pour aller le faire.

Je vous déconseille fortement de traverser en fin d'après midi, c'est une route que vous ne voulez pas faire de nuit, croyez moi. Je vais raconter ce que j'ai vécu cette terrible nuit sur la route pour Lagos un peu plus bas dans l'article.

Donc si vous trouvez une petite frontière où l’escorte n’est pas nécessaire, n’hésitez pas à passer par là bas, je vous conseille de vous renseigner sur la frontière d’Iroko.

Moi je n’ai pas eu le choix parce que mon contact se trouvait à cette frontière, et que seul lui pouvait m’aider à avoir le visa.

Frais, Visa et Carnet de passage

Pour le Visa : Si vous utilisez la dernière solution comme moi, vous devrez payer les frais du visa déjà élevé, plus la commission, je me souviens plus à combien ça revient mais pour traverser cette frontière comptez bien 250€.

Oui ça fait mal, c'est pour ça qu'il faut mieux tout faire pour avoir le visa avant.

Pour la voiture sans Carnet de passage : Au moins ça c'est très facile ! Le laisser passer est gratuit et facile à faire. 

Pour l'escorte : à négocier, entre 20 et 30€ en général

Le visa pour le Nigéria tant recherché

Mon affreux passage de la frontière du Nigéria

Je suis arrivé à Seme Krake vers 17h, je pensais pouvoir passer simplement et profiter du reste de l’après midi pour trouver un coin pour dormir. QUE NENNI !

En arrivant il a déjà fallu que je trouve mon contact à la frontière pour le payer en cash, puis il est reparti dans le bâtiment et j’ai patiemment attendu qu’il me donne le feu vert pour passer, une fois que le papier pour le visa était prêt.

J’ai passé en tout près de 2h à la frontière, entre les différents papiers à faire, les vérifications, et beaucoup d’attente de la part de la police ou les douaniers qui ne se presse pas.

Bref, tout était prêt au coucher du soleil, ma voiture était là, à ce moment là j’étais tellement heureux d’avoir réussi et de pouvoir repartir.

C’est là qu’on m’annonce que je ne peux pas partir, je n’ai pas réellement de visa, mais j’ai un papier qui permet de faire un Visa à l’aéroport de Lagos, c’est la procédure. Et on m’explique que légalement on doit me coller un militaire à mes frais, pour éviter que je disparaisse dans la nature sans visa.

Evidemment le prix n’est pas fixe, et j’ai dû négocier quelque temps avant d’avoir un prix raisonnable. L’homme qui m’a accompagné était un jeune homme venant du Nord du Nigéria, Musulman et très gentil.

En plus de tout ça on me met la pression, je dois être arrivé à l’aéroport avant minuit, sinon le papier qu’on vient de me donner ne sera plus valable et je serais dans l’illégalité.

Je dois avouer que même si je rechignais à faire la route avec lui, sa présence m’a permis de gagner ENORMEMENT de temps. La route jusqu’à Lagos est gavé de barrages de polices et douaniers, en voyant un militaire dans ma voiture ils m’ont (presque) tous laissé passer sans problème.

Alors que sans lui ils m’auraient tous arrêté un à un, vérifié mes papiers, et certains auraient probablement tenté de m’inventer une amende pour me soutirer de l’argent. Bref, ces 4h se seraient transformé en 8.

Malheureusement la nuit tombe très vite, et la route est dans un état pitoyable, des nids de poules parfois très profonds couvrent le sol, mais il est dur de les repérer de nuit et de les éviter.

Le problème quand on roule de nuit ce sont aussi les locaux qui roulent très vite et sans phares, j’ai failli me taper une moto alors qu’elle roulait très vite et en sens inverse, chose à laquelle je suis habitué de jour, mais de nuit je n’ai pu la remarquer qu’au dernier moment, tout comme eux, ils sont allé se planter sur le muret qui séparait les 2 sens de la route, heureusement pas de grosses blessures ! C’est le seul accident que j’ai eu de tout mon voyage, voilà pourquoi j’insiste sur le fait qu’il ne faut pas rouler de nuit.

Vous pensez que c’est déjà une soirée horrible? On peut faire pire.

Je me suis arrêté faire l’essence sur la route, et on s’est mal compris avec le pompiste, il m’a mit de l’essence alors que je tourne au diesel… Il a fallu appeler des jeunes mécanos tard le soir, pour ajouter un peu de piment mon réservoir ne s’ouvre plus avec le capuchon qui est trop abimé, ils ont tout de même pu le vider grâce aux tuyaux sur le côté.

Malgré que ce fût un moment où j’étais vraiment au bout de ma vie. Le gérant de la station est arrivé, il m’a assuré qu’il prendrait à sa charge tous les frais, un geste très gentil de sa part. Entre lui et les autres locaux, ce fût ma première expérience avec les Nigérians, et j’ai découvert leur gentillesse, leur côté chaleureux et accueillant. Très loin de la mauvaise image qu’on peut avoir des habitants de ce pays.

C’est aussi là que j’ai découvert ce geste respectueux qu’ils font aux hommes puissants comme le gérant de la station, quand les mécaniciens sont arrivés ils se sont mis devant lui, et on courbé le dos en faisant glisser leur main le long de leur tibia, une façon très élégante de montrer son respect.

Toute cette histoire m’a fait perdre près de 2h.

Arrivé à l’aéroport, fin du cauchemar? Ahah c’est la première fois que vous lisez mes articles pas vrai?

Je suis arrivé à l’aéroport vers 1h ou 2h du mat, heureusement le militaire avec moi va m’accompagner pour servir de témoin et m’aider à avoir le Visa.

Je suis alors rentré dans une petite salle dans l’aéroport où le personnel s’occupe de faire le Visa, tout ce passe bien jusqu’au dernier moment où un jeune homme s’apprête à poser la vignette collante qui sert de Visa sur mon passeport…

Il me dit que le passeport est plein et qu’il n’a pas le droit de poser sa vignette sur la moindre marque. Et oui, c’est vrai que mon passeport a l’air plein, mais une bonne partie est constitué de signatures inutiles que les policiers inexpérimentés ont fait sur mon passeport, il y a par exemple une signature qui prend une page entière, et cette signature certifie simplement que mon véhicule a été vu à la sortie, donc aucun rapport avec le passeport.

Je lui explique tout ça mais il refuse, la loi interdit de couvrir quoi que ce soit avec un visa. A ce moment là tout s’écroule autour de moi.

Faut savoir qu’à ce stade là aucune solution agréable n’est possible, la seule chose que je peux faire c’est retourner au Bénin en reprenant cette horrible route, tenter de refaire un passeport, (je suis même pas sûr que ce soit faisable) et refaire toutes les démarches pour faire un Visa au Nigéria.

Mais je tente de discuter avec le jeune homme qui tient mon passeport, il ne change pas d’avis face à ce que je lui dis, peu à peu je lui raconte mon projet, tout ce que j’ai fais jusque là et on commence à discuter. Il commence à me poser des questions sur mon voyage, il est visiblement très content de voir un homme blanc faire ce genre de choses. Lui qui a l’habitude de les voir débarquer par avion.

Alors que je pensais que l’espoir était perdu, il m’annonce avec le sourire qu’il va poser le visa sur cette fameuse signature, je n’y croyais plus !

VICTOIRE ! Je suis officiellement et “””légalement””” au Nigéria avec un visa business !

Après ça on a tenté d’attraper un bus pour que le militaire rentre chez lui, mais il était évidemment bien trop tard (3h30 du mat), nous avons alors dormi sur place au milieu de Lagos, moi dans mon Kangoo, lui sur un arrêt de bus, et le lendemain très tôt il a pu partir.

Une grosse pensée pour lui, il a dû vivre mes galères avec moi toute la nuit, évidemment je lui ai donné un peu plus que ce qui était prévu. C’était un militaire très gentil avec qui j’ai pu discuter toute la soirée, et sa présence m’a beaucoup aidé dans cette aventure.

Ce que le visa représente

Mes 2 plus gros obstacles de ce tour d’Afrique étaient d’avoir un Visa pour le Nigéria, et d’arriver à traverser la frontière avec le Cameroun, qui est connue pour être très galère même en 4×4.

Et à ce stade là, j’ai réalisé 1 des 2 plus gros obstacles, dans quelques semaines je serais face au deuxième obstacle, si j’arrive à le passer, mon tour d’Afrique devrait quasiment être assuré.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire