Rencontrer les Femmes aux Visages Tatoués en Birmanie

La tribu des femmes au visage tatoué sont dans la Région de Chin en Birmanie, on peut en rencontrer assez facilement à Mindat.

Apparemment ces tatouages étaient fait lorsqu’elles était très jeunes grâce à des branches de citronnier et de l’encre, la jeune fille était retenue par les membres par plusieurs hommes le temps du tatouage, certains tatouages demandé même à être refait plusieurs fois; mais cette tradition est dorénavant interdite.

Et lorsque l’on demande aujourd’hui aux femmes tatouées si elles sont contentes que cette tradition soit interdite, elles nous répondent que d’un coté oui car c’est très dur physiquement à supporter, mais de l’autre c’est leur tradition qui s’éteint.

Origine de la tradition

En ce qui concerne l’origine, il y a deux histoires qui se contredisent :

La première est que les princes de la Birmanie à l’époque, trouvait les femmes de Chin très attirante, ils venaient donc les prendre dans les villages pour les ramener chez eux. Les villageois ont alors commencé à les tatouer pour les rendre moins attirantes.

La seconde est que le tatouage devait défendre les femmes des tigres qui vivaient ici auparavant. Rendant leurs visages noirs, ce qui apparemment effrayerait les tigres. (D’ailleurs il existe la même histoire pour les femmes au long cou venant aussi de Birmanie, le long cou empêcherait le tigre de mordre au cou)

La route jusqu’à Mindat

Je prends la route depuis Bagan pour Mindat. En me rapprochant du village, la route commence à se perdre, et le paysage devient surprenant.

Mindat

A peine arrivé dans la ville que je reçois de grands gestes de la part des travailleurs sur la route, encore plus souriant lorsque je sors l’appareil photo.

Travailleurs à Mindat en Birmanie

Je commence par prendre un repas bien mérité, les restaurants ici ont une vue sur la montagnes par les fenêtres, il faut dire que le village est bien perché en hauteur.

On mange souvent la même chose, du riz avec beaucoup d’assortiments différents.

Trouver la vieille femme qui joue de la flûte avec son nez

Oui c’est un titre étrange, mais le village a bien une grande star, c’est cette vieille femme au nom de Yun Eian de la tribu des Magan (les femmes ont des tatouages fait en points noirs), elle a 93 ans et joue encore de la flûte de nez. Elle est si connu que sa maison est marqué sur l’application Maps.me.

Yun Eian femme joue flûte au nez à Mindat

Ma star à moi !

Mais c’est en sortant de la maison de Yun Eian, que je voit un magasin tenu par une autre vieille femme tatouée. Je lui achète alors 2-3 choses et lui demande si je peux prendre une photo, elle esclaffe de rire et se sent gêner mais elle accepte avec un grand sourire.

J’ai adoré sa réaction, je pense qu’elle était contente et surprise que je veuille la prendre en photo, et moi j’étais très heureux de voir son expression. J’ai bien plus aimé ce moment là que celui d’avant. Bien plus spontané et naturel.

Le tour guidé des villages des tribus

C’est le seul et unique guide que j’ai pris en un an de voyage en Asie (hormis les accompagnateurs obligatoire dans les grottes). Alors pourquoi?

Et bien j’ai essayé d’approcher les locaux à Mindat mais j’ai ressenti un grand froid, surement dû au tourisme nouveau avec lequel les habitants ont du mal à s’habituer. Mais après réflexion je pense que si j’étais aller plus loin à l’extérieur de la ville, ça aurait pu très bien se passer.

L’expérience avec le guide était quand même très intéressante, en plus de ça on pouvait dialoguer avec la tribu, ce que je ne peux pas faire seul. Mais intérieurement, ça n’a vraiment pas le même poids que mes anciennes expériences seul dans une tribu. Il manque cette spontanéité, cet inconnu dans lequel tu te lance et ce coté totalement naturel et authentique.

Mais j’ai quand même beaucoup apprécié alors je voulais raconter mon petit tour.

On a commencé par rouler à moto jusqu’au premier village, les paysages était grandioses !

Une fois arrivé au village, nous rencontrons la première famille de la tribu Mun, il y a le fils et sa mère, les tatouages de la tribu sont de grandes lignes bien séparés.

J’aime beaucoup voir son expression lorsqu’on lui montre la photo :

Femme tatoué tribu village mindat

La plus jeune femme tatoué

Puis on se dirige vers la maison où se trouve la plus jeune femme au visage
tatouée elle n’a que 27 ans, à vrai dire elle a même été tatouée après que la loi contre la tradition ai été passée, car son mari était celui qui tatouait les femmes.

On rencontre ainsi toute la famille :

Dans ces villages, les chasseurs exposent leurs trophées de chasse sur les murs, plus ils ont de crânes, plus ils sont considéré comme de bon chasseur.

Collection chasseur tribu mindat

Et justement la prochaine maison que l’on visite est celle du meilleur chasseur du village.

Le meilleur chasseur du village

Le meilleur chasseur du village n’était pas là ce jour là, sa femme en revanche était présente.

Devant les villages se dressent parfois des totems, ici la religion est animiste malgré la vague de Christianisme qui est tombé sur la région de Chin.

Totem dans le village de la tribu mindat

Et la route parmi les villages n’est parfois pas facile et très rudimentaire :

Route pour le village mindat

La dernière femme tatouée que l’on rencontre est une Magan, nous discuterons longtemps avec elle. C’est elle qui dira qu’elle est à la fois contente et triste que la tradition soit finie.

En tout cas cette expérience restera pour moi une des meilleurs de mon voyage en Birmanie, c’était l’occasion de rencontrer cette tribu et cette culture qui n’a plus beaucoup d’années devant elle.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire