Les singes de forêt de Gbeypleu

Découvrir Man et ses alentours

Man est surnommé “la ville aux 18 montagnes”, c’est une ville situé au milieux d’une chaîne de montagnes très connu des touristes pour sa forêt sacrée et les randonnées à faire dans ces fameuses montagnes.

J’ai eu un passage assez rapide à Man car je ne me sentais pas bien à cause du Palud (anecdote dans l’article ci-dessous), d’autant plus que je ne fût pas totalement charmé par Man, j’avais pas vu un coin où le tourisme était autant implanté depuis longtemps. Mais je vais vous raconter ce que j’y ai vécu, il y a plusieurs choses vraiment sympas à voir !

Voilà à quoi ressemble une rue de la ville de Man :

Découvrir Man et ses alentours

Les singes de la forêt sacrée de Gbeypleu

Beaucoup de légendes tournent autour de cette forêt sacrée qui est un immanquable ici, toutes mènent à cette conclusion : les singes présent dans la forêt sont enfaite des hommes transformés en singes, c’est pour cela que les habitants viennent les nourrir et les considèrent comme des habitants à part entière, il est d’ailleurs formellement interdit de les tuer.

Seuls les personnes venant du groupe ethnique qui possède la forêt peuvent entrer dans celle-ci, vous aurez donc besoin de quelqu’un pour approcher les singes et les appeler, mais il est très facile de trouver des jeunes pour ça, ils attendent devant la forêt avec de la nourriture.

Vous pouvez vous y rendre, négocier avec eux, ils vous donneront des bananes et appelleront les singes, les singes ne sont absolument pas timides et viendront vous prendre les bananes dans les mains. Il n’y a aucun prix fixe pour voir les singes, vous devez négocier avec les jeunes pour qu’ils vous donnent des bananes et appellent les singes.

Les singes de forêt de Gbeypleu

C’est assez impressionnant puisqu’ils viennent petit à petit, on en voit arriver un, puis un deuxième et très vite on se retrouve entouré de singes.

Ils sont très mignons, ce ne sont pas des voleurs comme en Thaïlande (on l’a tous vécu), c’est un moment agréable de leur donner une banane à la main.

Les singes de forêt de Gbeypleu

J’ai eu la chance de voir un singe plus gros, d’une autre espèce qui était de passage par là, celui-là était encore moins timide que les autres, il se laisse approcher et même toucher par les jeunes.

Les singes de forêt de Gbeypleu

On va pas se voiler la face, c’est une vrai activité touristique bien qu’elle soit libre d’accès et qu’elle ne soit pas rempli de touristes, pendant mon passage je n’ai vu qu’une famille d’Ivoiriens venant probablement d’Abidjan.

Mais c’est un moment sympas à passer avec ces singes, ou ces hommes selon vos croyances, je n’ai pas trouvé le business sale, les singes n’ont pas l’air de souffrir de cette attraction, ce ne sont pas des histoires à dormir debout puisque la croyance existe belle et bien, les jeunes sont sympas et cette attraction leurs permet de vivre dans un pays où trouver un travail est extrêmement difficile. Je crois que je leurs ai donné 1500 CFA si je me souviens bien avec les bananes qu’ils avaient prises, c’est à vous de voir ce que vous voulez donner mais attention ce sont des bons négociateurs.

La dent de Man

C’est une randonnée très sympas à faire, sur une montagne en forme de dent culminant à 881m, pas besoin d’un guide l’itinéraire est sur Maps.me et vous croiserez pas mal de locaux très gentils pour vous indiquer le chemin si vous êtes perdus, les seuls qui ont été lourd avec moi sont ceux où j’ai garé ma voiture, vu que je partais sans guide ils voulaient absolument quelque chose, ils m’ont pris longtemps la tête en parlant du chef du village, du fait qu’ils garderaient un œil sur ma voiture… C’est le résultat du tourisme “de masse” ici, il ne faut pas s’arrêter à ça.

La dent de Man en Côte d'Ivoire
La dent de Man en Côte d'Ivoire

Bref la randonnée est assez sympathique et la vue est majestueuse sur toute la ville et ses alentours, malheureusement lorsque je suis arrivé au sommet il faisait déjà presque nuit et le brouillard était arrivé.

A noter que c’est la seule randonnée que j’ai vu à disposer de poubelles sur le chemin, ça c’est vraiment cool !

En tout il faut bien compter 3-4h de randonnée, moi je me suis fais surprendre, il a fallu que je descende de nuit, sans éclairage à part le flash de mon appareil photo, je me suis éclaté le genou sur un tronc mais à part ça tout va bien ! C’était une expérience original, surtout avec la fatigue dû au Palud.

Cascade de Zadepleu

Une grande déception, très synonyme du problème quand les gouvernements Africains (j’ai aussi vu ça en Asie) veulent promouvoir une beauté naturelle, ils mettent du ciment de partout, construisent des bâtiments et tout perd de son charme, en plus de ça l’entrée est payante. Je ne vous recommande absolument pas cet endroit, pour vous dire, je n’ai même pas pris de photo.

En revanche j’ai pris la photo d’une brève rencontre que j’ai faite sur la route pour la cascade, des jeunes très accueillants :

Découvrir Man et ses alentours

Le problème de Man c’est que c’est trop touristique, ça se ressent chez les gens et dans les activités alors que c’est un coin magnifique qui aurait gagné à rester authentique, je vous conseil d’aller voir tout de même, en plus il y a pleins de moyens de sortir des sentiers battus, mais pas besoin d’y rester longtemps, la Côte d’Ivoire dispose de coins bien plus beaux et plus authentiques que ça, comme Grand Bereby ou Korhogo dont je ferais un article dessus.

Voilà ça n’a pas marqué mon voyage plus que ça, quand je pense à la Côte d’Ivoire je pense à pleins d’autres choses, mais j’ai passé un bon moment.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Un commentaire

Laisser un commentaire