Les montagnes d'Atwea au Ghana

Atwea mountains : Une expérience spirituelle hallucinante

Sur les hauteurs des montagnes d’Atwea se dressent de nombreux camps religieux Chrétiens. Mais caché dans la forêt des dizaines d’autres religions et sectes se rejoignent pour prier ensemble.

Je préviens, je n’ai pas osé sortir l’appareil photo pendant ces séances de prières ou spiritisme, voilà pourquoi vous verrez très peu de photos dans cet article.

Venu ici par curiosité

Je ne savais absolument pas dans quoi je me lançais ce jour là, j’étais venu là uniquement après avoir vu un petit article sur la beauté des montagnes d’Atwea.

Très peu d’articles en parlait, tout ce que je pensais voir c’était des belles montagnes, et à vrai dire ce fût le cas.

En continuant la route jusqu’au bout j’arrive à un village visiblement très récent dont je n’ai pas pu retrouver le nom mais qui se trouve à ces coordonnées : 6°58’37.5″N 1°23’58.6″W 6.977085, -1.399596.

Le village est le départ du chemin vers les camps religieux, il s’est d’ailleurs développé en même temps qu’eux puisque c’est de là que partent les provisions pour les camps.

Atwea mountains au Ghana

En voyant un parking et un sentier menant au sommet de la montagne, je décide de m’y lancer pour avoir une belle vue. Un homme à l’entrée me demande de payer un ticket d’entrée, le ticket ne vaut pas très cher, moins de 10 Cedis (1€) je crois.

L’homme est curieux de me voir là, il m’explique vite fait qu’il n’a pas l’habitude de voir des blancs sur ce sentier religieux avant de me laisser partir.

Je me lance alors sur le sentier avec les centaines de marches qui le constitue, et de temps en temps je croise des familles redescendant. Ils s’arrêtent tous, avec un énorme sourire ils me souhaitent la bienvenue et me demandent dans quel camp je me rend pour prier.

J’explique que je suis là pour découvrir tout en restant vague. L’expérience m’a appris qu’il ne faut pas dire aux Africains qu’on ne croit pas en dieu, on peut croire en tout mais pas en rien !

 

Les montagnes d'Atwea au Ghana

Je commence à me dire qu’il y a quelques camps religieux sur la montagne, j’en croise d’ailleurs quelques-uns sur la route avec des panneaux vantant des pasteurs ainsi qu’un planning de leurs messes. Je croise aussi des vendeurs de vins, le sang de Jésus, c’était plutôt inattendu de voir du vin par ici !

Quand je commence à prendre de la hauteur, j’observe un calao posé sur une branche, et j’assiste à une scène très surprenante !

Un Calao mâle avec une baie dans le bec vient se poser près d’une femelle, il lui propose gentiment la baie mais se fait friendzone comme le dernier des chiens de la casse. Il s’en va donc la queue entre les jambes tandis que moi je réalise d’avoir assisté à un vent magistral entre 2 oiseaux.

Les camps

Après avoir assisté à ce moment gênant je continue ma route jusqu’au sommet où je croise les grands camps Chrétiens et évangélistes.

J’entend un pasteur gueuler de toute sa voix dans un micro à la gloire de Jésus, une messe se déroule dans l’église du camp. À en croire le planning du camp j’ai l’impression qu’ils font tout le temps une messe.

Les camps religieux d'Atwea au Ghana

Il y a environ 7 camps sur la montagne d’Atwea, les plus grands et les plus riches mettent des publicités sur le sentier. Chaque camp est très différent, tous les Ghanéens qui viennent ici ont leurs camps préférés.

Parfois c’est parce qu’il n’aborde pas la religion de la même manière, mais le plus souvent ça dépend uniquement du pasteur.

Il faut dire que la religion au Ghana est semblable à celle aux Etats unis, les pasteurs sont des Rocks Stars, sur scène ils font un réel spectacle incluant de grands gestes, des regards perçants et beaucoup de cris dans le micro.

C’est eux qui ramènent le monde, qui en font des fans et qui peuvent parfois devenir très riche comme ça. C’est d’ailleurs le rêve d’une grande partie des pasteurs Ghanéens.

Les camps religieux d'Atwea au Ghana

Les camps sont approvisionné par des jeunes qui grimpent jusqu’au camp plusieurs fois par jour chargés de nourritures et d’eau. Certains jeunes sont même payés par des Ghanéens qui montent au camp pour porter leurs affaires.

C’est un travail très épuisant qui est réalisé uniquement par les jeunes de la classe moyenne, tandis que les camps sont réservés à une classe plutôt haute du Ghana.

Alors que j’arrive au sommet de la montagne, au dernier des camps Chrétiens, je rencontre un jeune homme vêtu entièrement de blanc, une enceinte à la main, dansant et titubant au rythme du son, un grand sourire au visage.

Il vient m’aborder, me saluer et me souhaiter la bienvenue comme tout le monde. Son sourire traduit d’un grand bonheur de voir un occidental sur ces hauteurs, il m’autorise même à faire son portrait.

Après avoir fait bien discuter il repart, toujours tout sourire, comme si il était complètement défoncé. D’ailleurs tout le monde a l’air défoncé ici, ils sont tous si chaleureux, souriants et heureux… À moins que leur drogue ce soit dieu?

Les camps religieux d'Atwea au Ghana

Les religions cachées

Lorsqu’on marche dans Atwea Mountains on ne peut passer à côté des dizaines de séances de prières ou spiritismes qui se font dans la pénombre de la forêt.

J’ai tout de même aperçu un groupe se tenant la main en cercle, récitant des chœurs à la gloire de Jésus, puis une femme s’est mise sur les genoux, le pasteur lui posa la main sur le front en gueulant des citations, la femme est parti en transe.

Il y a beaucoup de groupes Chrétiens qui ne peuvent pas payer un camp et dont le pasteur ne peut pas réunir assez de personnes, ces gens là se retrouve à faire des messes parfois complètement dingue dans la forêt.

Mais il y a aussi beaucoup d’autres croyances, des Musulmans évidemment mais surtout des croyances probablement animistes que je ne saurais décrire.

Désolé pour la qualité de vidéo, j’ai retéléchargé une story Insta :

 

 

Au milieu de ce sentier qui passe dans la forêt tous les bruits des dizaines de religions/sectes forment un brouhaha hallucinant. Des gens tapent dans leurs mains, d’autres gueulent dans un micro, certains chantent en chœur, certains rappent, certains rentrent en transe…

Je vous conseille d’écouter la prochaine vidéo, c’est magique.

Ce moment où toutes les religions chantaient en même temps dans une forêt impénétrable m’a filé un coup de frisson. La dernière fois que j’avais ressenti ça c’était à Varanasi en Inde.

Ce sont des endroits où la religion est tellement intense que même sans être croyant on se prend une vague de spiritualité dans la gueule qui ne peux pas laisser de marbre.

Et je n’avais encore jamais vu ça en Afrique, en dehors du Ghana où la religion est partout, la religion se fait tout de même discrète en Afrique, et je ne m’attendais absolument pas à vivre une expérience religieuse aussi intense.

En redescendant

Quand je suis redescendu j’étais comme shooté à la religion, j’avais un sourire énorme, des scintillements dans les yeux et j’étais comme dans un petit nuage.

En arrivant en bas l’homme qui m’avait donné le ticket m’a réservé un grand accueil, il était si heureux que j’y sois allé et que j’ai adoré mon passage dans la montagne.

Il m’a expliqué que sur cette montagne tout le monde était libre de vénérer sa religion, lui même était musulman et il va souvent sur la montagne où les Chrétiens sont pourtant majoritaire.

Sur cette montagne il n’y a aucun jugement, aucune rivalité, chacun prie pour son dieu dans son coin, parce que après tout, chacun fait ce qu’il veut, la religion est un choix purement personnel.

Les camps religieux d'Atwea au Ghana

Et je dois vous avouer qu’en écrivant cet article près d’un an plus tard, je ressens de nouveau ce que j’avais ressenti dans ce petit paradis perdu au Ghana.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire