Grande voie sommet Aiguille DIbona

Atteindre le sommet de l’Aiguille de Dibona

L’Aiguille Dibona est un sommet très connu des Ecrins, sa popularité n’est pas dû à sa hauteur (3 131m), mais plutôt à sa forme en tête d’aiguille très prononcée, nombreux sont les escaladeurs qui voudraient atteindre ce fameux sommet qui n’est pas plus large qu’un corps.

Aiguille de Dibona

Il existe alors 2 moyens pour atteindre le sommet :

En voie normale, une ascension courte proche de l’alpinisme

En escalade, une ascension bien plus longue

J’ai pu faire les deux pendant les 2 jours que j’ai passé là bas, ceci dit, faites attention à la neige qui peut être bien plus présente que vous le penseriez, alors qu’en bas de la vallée il n’y a pas une trace de neige, sous la Dibona il peut y en avoir plusieurs mètres.

Nous avons d’ailleurs eu quelques soucis car on avait prévu de poser la tente là bas, mais une fois arrivé au pied de la Dibona il était impossible de trouver une place sans neige, nous avons fini par trouver une seule petit place sur un rocher à peu près plat.

Camping aiguille dibona

Par la voie normale

La voie normale commence par une petite randonnée qui passe sur le côté gauche de la Dibona, en été la randonnée est assez simple, mais sous la neige c’est beaucoup plus dur et très fatiguant.

 

Aiguille la Dibona

Au bout du chemin on tombe sur un petit col, le chemin s’arrête là et la suite est beaucoup plus délicate, il faut longer la roche sur un tout petit chemin créé parmi les décombres, au début une chute pourrait faire très mal, mais plus on avance, plus on monte et plus la chute peut être mortel. Cela dit en avançant petit à petit, en cherchant bien des prises pour les mains, on avance sans trop de risques.

Voie normale aiguille Dibona

C’est alors que commence une petit escalade en 3c, certes facile.. Mais les points sont espacés de 8 à 10m ! Si vous avez des friends ça pourrait toujours s’avérer utile, lorsque nous l’avons fait la roche était enneigé et donc très glissante, je pense qu’en été ce passage est beaucoup moins flippant, mais il faut tout de même avoir l’habitude de l’engagement.

Voie normale aiguille Dibona

Une fois au sommet c’est le moment de prendre un maximum de photos !

Pour la redescente, vous pouvez soit continuer sur l’arrête jusqu’au relais pour les rappels, ou revenir en arrière avec 2 rappels et faire la randonnée en sens inverse, c’est la solution que nous avons pris, vu la quantité de neige qui nous attendrait sous les rappels.

Pour plus d’informations, aller sur le site de CampToCamp : https://www.camptocamp.org/routes/54424/fr/aiguille-dibona-arete-n-voie-normale-

Par la grande voie (La visite obligatoire)

Voilà un bon moyen d’atteindre le sommet, une grande voie très connu pour sa beauté, la fameuse « visite obligatoire », 12 longueurs en 6a et 400m en tout.

A noter que la L10 ne vaut pas son niveau 6a, elle est bien plus dure si l’on reste dans l’axe, mais on peut facilement shunter par la droite; en plus de ça la première moitié est assez bien équipé mais la deuxième est équipé très léger, que ce soit dans les moments faciles ou pas. Autant dire que ce n’est pas une grande voie à faire avec un niveau 6a max.

La grande voie est vraiment très belle, je recommande plutôt cette façon d’atteindre le sommet. Malheureusement il est évident que je n’ai pas amené mon appareil de 2kg avec moi dans la grande voie, les photos viennent donc du téléphone.

Pour plus d’informations : https://www.camptocamp.org/routes/54163/fr/aiguille-dibona-visite-obligatoire

Résumé

Le sommet de l’Aiguille n’est pas si dur à atteindre, en revanche il ne faut pas oublier que l’Aiguille est faite de granit, un type de rocher qui résiste bien à l’érosion, dans un sens cela veut dire qu’il y a peu de caillou qui tombe, mais lorsqu’il tombe il sont souvent très gros (nous en avons d’ailleurs croisé beaucoup qui ne demandait qu’à tomber), donc comme dans toutes grandes voies, vérifier bien la solidité d’un caillou avant de tirer dessus.

Dans la grande voie, sur quasiment toutes les longueurs se trouvent des maillions rapides utilisables en cas d’abandon ou d’accident, ce qui est très rassurant.

Pour la grande voie un niveau physique et technique 6a suffit amplement, en revanche il faudra être suffisamment à l’aise avec l’écart entre les points ou l’absence total d’assurage dans les passages faciles pour ne pas être coincé.

Ne vous arrêtez pas au relais intermédiaire de la vire Boell (L7), cela créé un très fort tirage, il vaut mieux continuer un peu, le vrai relais n’est pas loin.

Bon courage !

Me suivre

The-Wild-Trip

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !
Me suivre

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire