Le Pont en liane de Nzérékoré

A la recherche du Pont de Lianes de Nzérékoré

Le fameux pont en lianes se situe au dessus du Diani à Koulé à plus de 40km de Nzérékoré, apparemment pour le visiter il faudrait demander au chef du village d’avoir un guide, je n’avais pas envie d’avoir un guide pour uniquement voir un pont, j’ai donc trouvé une autre solution.

L’emplacement du pont est très peu connu, notamment parce que cette région de la guinée n’est pas très touristique.

Pour le trouver je suis tout d’abord allé à Koulé, une très charmant village d’ailleurs qui mérite bien un petit détour.

J’ai demandé à beaucoup de locaux l’emplacement du pont, certains ne parlait presque pas Français, ceux qui me comprenait m’ont indiqué petit à petit la direction à prendre. Tous ont été très gentils, très souriants, l’accueil Guinéen quoi !

Le chemin bifurque quelques centaines de mètres après ce pont :

Koulé, à la recherche du pont de lianes

Il faut se garer sur le côté de la route dans un petit chemin de forestiers. A partie de là il y a un chemin pédestre à prendre sur la gauche, celui-ci est utilisé par les locaux pour rentrer dans les champs de cafés.

Trouver le Pont de Lianes de Nzérékoré

Le chemin n’est pas grand, il passe à travers la forêt, les champs et il n’est pas rare de croiser des animaux d’ici.

Au bout d’un moment le chemin devient boueux, il traverses quelques petites rivières autour desquelles poussent les rizières, parfois il faut mettre les pieds dans l’eau pour passer.

Au bout d’un moment j’arrive enfin au pont de lianes !

Pont en Liane de Koubé

Le Pont est très impressionnant, très large, très long et sa technique de fabrication en lianes est hallucinante, c’est le plus beau pont que j’ai vu en Guinée.

Bien que ce soit probablement l’un des moins naturelles, l’influence du tourisme a probablement fait en sorte qu’il soit souvent rénové, mais le pont est toujours utilisé par les locaux qui peuvent passer au dessus de la rivière et rejoindre les champs de l’autre côté.

Le Pont en liane de Nzérékoré

Bien que rien ne soit payant, j’aurais aimé rencontrer quelqu’un à qui donner quelque chose pour la visite et la rénovation du pont qui doit se faire chaque année après la saison des pluies, malgré toutes les personnes que j’ai rencontré, personne ne m’a rien demandé, même pas les travailleurs des champs autour.

Des personnes ont l’air de rester près du pont la journée mais quand je suis passé il n’y avait que des affaires, personne n’était là. 

Malgré ce qu’on peut lire sur internet il est largement possible de voir le pont de soi même sans faire appel à un guide, qui pour moi, entrave ma liberté, tout ce qu’il faut c’est oser parler aux locaux et leurs demander la direction. Si toutefois quelqu’un vous fait une remarque vous pouvez toujours donner un petit quelque chose pour le « droit de passage ».

 

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *