A la découverte du Parc naturel du Sud-Ouest Alentejano

Le parc est une aire protégée du Portugal qui s’étend de Sines à Sagres, le parc peut se visiter tout le long de la côte à pied ou en voiture, la route n’est pas goudronnée mais elle est suffisamment bonne pour y rouler avec tout type de voiture. On peut aussi facilement y camper avec sa voiture ou son van, c’est d’ailleurs ce que font beaucoup de jeune Français, Espagnol ou Portugais.

Praia da Bodeira

J’ai commencé à longer la côté depuis la plage de Bodeira à Carrapateira, la plage vaut déjà le coup d’oeil, surtout avec cette petite rivière qui coule long du sable, c’est très jolie et pas trop fréquenté.

La route longe la côté jusqu’à la Praia do Amado, il n’y a pas trop moyen de se baigner le long de la route, mais les paysages que l’on y croise sont éblouissant, je me rappel m’être arrêté toutes les 5 minutes pour prendre une photo.

Praia do Amado

La plage de Amado est un spot de surf connu ici, on peut d’ailleurs voir pas mal de surfeurs camper tout le long de la route, la piste qui long la côte permet d’avoir un sublime point de vue sur toute la plage entière.

Praia do Amado

Praia da Ponta Ruiva

Après ça la route ne longe plus la côte, il y a encore beaucoup, beaucoup de plages à voir mais chacune demande de faire un détour, si vous avez le temps vous pouvez toutes les découvrir.

Sur la route pour le phare j’ai pris en stop une Anglaise qui été garé sur une petite plage peu connu pour surfer, il faut savoir que même les plages peu connu sont assez fréquentés, pour les plages connus il est même difficile de se trouver un mètre carré. Cette plage c’était la praia de Ponta Ruiva, pour y accéder il fallait passer par une route pas suffisamment large pour 2 voitures, lorsqu’on croise quelqu’un il faut rouler à moitié dans la terre, puis il faut bien connaître car les chemins partent dans tous les sens.

Cela dit la plage était vraiment très belle et plus calme que les autres, d’autant plus que le parking donne directement vu dessus, un petit paradis quoi.

Praia da Ponta Ruiva
Praia da Ponta Ruiva

Phare du cap Saint-Vincent

Après ça je prend la direction du (trop) fameux Phare du cap Saint-Vincent, le phare déborde de touristes, je n’ai vraiment pas aimé, d’autant plus qu’il n’est pas si beau que ça et qu’il n’offre pas une vue exceptionnelle, le mieux c’est de marcher le long de la falaise pour avoir un bon point de vue sur toutes les falaises abruptes de la région.

Le camping de rêve

A la suite de ça je me cherche un endroit pour camper, malheureusement aucune route ne pars sur le côté de la route pour m’isoler un peu, je décide alors de reprendre le chemin que j’avais emprunté avec l’Anglaise et d’explorer les environs qui avaient l’air sauvage.

Au final je me trouve un petit chemin qui longe la côte, je le suis jusqu’à trouver le coin parfait, un endroit plat juste à côté de la falaise.

Camping au parc naturel du sud ouest Alentejano

Mais la cerise sur le gâteau c’était le couché de soleil, ça a été l’un des plus beaux couché de soleil de toute ma vie.

Couché de soleil sur le parc naturel du sud ouest Alentejano

Je me souviens ne m’être jamais autant senti vivant que lorsque je suis sorti de la voiture pour aller faire pipi, je me suis retrouvé dans la nuit face au vide de la falaise, le vent froid cognant mon corps et le bruit des vagues frappants les falaise 100 mètres plus bas, c’était incroyable.

 

 

Petit bonus de ce couché de soleil exceptionnel : 

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire