17 Conseils pour voyager seul

Voyager seul effraie beaucoup de personnes, je le vois lorsque je parle aux gens, beaucoup voudraient passer à l’acte, tenter l’expérience et être libre de voyager seul, mais peu finissent par le faire.

Je pense que ces personnes sont victimes de peurs « avant-voyage », le genre de peur que tous « solo backpacker » connait, la seule différence c’est qu’avec l’expérience et de la motivation on arrive à se convaincre que ce sont des peurs irrationnelles, et c’est exactement ce qu’elles sont, irrationnelles.

Voilà donc un ensemble de conseils, qui j’espère vous aideront à voyager seul mais aussi à vous rassurer sur votre projet, à vous faire comprendre que vos peurs n’ont pas leur places dans vos projets.

Ces conseils visent pour la plus part les pays du Sud, comme les pays d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique du Sud.

1. Apprenez un mot dans la langue locale dès que vous en avez l’occasion

Ça parait plutôt évident, et pourtant je rencontre beaucoup de voyageur qui ne savent dire que bonjour et merci, alors que chaque mot que vous retiendrez pourrait vous ouvrir des portes, vous aider ou créer une relation. Pour le reste, parler avec les mains permet déjà de faire beaucoup de choses.

2.Immunisez vous

Celui là est réservé pour ceux qui prévois de voyager longtemps, si c’est le cas je vous conseille de boire l’eau au robinet (si il n’y a aucun gros danger, vérifiez), et manger local, même dans le plus petit des boui-bouis. Alors oui ça parait être une mauvaise idée comme ça mais ça vous permettra de vous consolider l’estomac pour le reste du voyage, et d’être libre de manger de ce que vous voulez, en échange vous passerez quelques jours à très bien connaitre les toilettes de la ville.

3. Faites vous vite des habitudes

Commencez à explorer, manger local, retenez le nom, sachez où en trouver. Tout ça paraît bénin mais c’est ça qui vous créera un sentiment de bien être et de sécurité, c’est ça qui vous permettra de voyager mieux et de faire plus de rencontres. Le plus dur c’est toujours les premiers jours.

4. Soyez sûr de vous

C’est un conseil un peu bateau, mais le voyage est l’occasion parfaite pour changer de comportement et être ce que vous souhaitez, personne ne sera là pour vous rappeler qui vous étiez. De plus, si vous vous laissez marcher sur les pieds vous allez vous confrontez à pas mal de problèmes et votre porte monnaie aussi.

5. Ne faites pas trop attention à votre look

Personnellement j’aime beaucoup ce conseil, il est très peu appliqué et pourtant je sais qu’il peut changer votre voyage.

Dans beaucoup de pays les locaux s’habillent avec ce qu’ils trouvent le matin, ils s’habillent bien lors d’une occasion, en France nous avons l’habitude de toujours sortir bien habillé, si vous sortez avec un vêtement troué on va vous dévisager. Mais dans ces pays là, les seuls qui vous dévisageront seront les autres touristes, mais le plus intéressant c’est que j’ai pu remarqué que lorsque j’étais habillé « à la local », les locaux venaient beaucoup plus facilement vers moi, et lorsque je mettais mes affaires « chics », je ressentais la différence.

Après réflexion c’est plutôt logique, plus vous avez l’air riche, moins vous avez l’air abordable, de plus, avoir l’air riche attire les mauvaises personnes et les voleurs.

6. Osez parler avec les locaux

C’est toute l’essence du voyage, les locaux en sont l’aspect le plus intéressant, leurs cultures, leurs habitudes, leur langue; mais ils peuvent aussi vous aider à trouver des coins secrets, à retrouver votre chemin ou même vous offrir une expérience inoubliable. Il est très rare que l’on ne vous répondent pas ou mal, et si ça arrive ce n’est pas grave, rien n’est grave.

7. Offrez vous des opportunités

Lorsque vous êtes hors des sentiers battus, n’hésitez pas à trouver quelqu’un qui vend des fruits et lui en acheter, à demander votre route même si vous n’êtes pas totalement perdu, prendre quelqu’un en stop, tout ça offre l’opportunité de rencontrer des locaux, d’avoir une expérience différente, une bonne relation, ou un simple sourire amical et contagieux.

 

8. Soyez naturel

Les locaux sont très naturels, si ils vous sourient vous pouvez être sûr qu’ils seront très heureux de vous parler. Et si vous avez l’occasion de leur parler, soyez aussi naturel, pas de rire forcé ou d’extravagance dont les occidentaux ont le secret.

9. Ne soyez pas trop prudent

Je sais qu’on dit souvent qu’on n’est jamais trop prudent mais c’est tout à fait faux et je déteste cette phrase; à ne pas faire confiance vous raterez des occasions de vivre des moments, de rencontrer des locaux, de voir qu’il n’y a pas autant de danger qu’on le dit. Vous n’imaginez pas le nombre de fois où j’ai prêté mon appareil photo reflex à des enfants, à quelqu’un que j’ai rencontré en voyage, ou le nombre de personnes que j’ai suivi sans savoir où l’on allait. Il faut faire confiance, mais pas à n’importe qui c’est ça la différence.

10. Soyez prudent

Évidemment il faut l’être, si vous avez un gros doute sur les intentions de la personne, évitez le contacte avec cette personne.
Voilà la différence entre une bonne et mauvaise personne de mon expérience :

– Une bonne personne qui vous propose de dormir chez lui par exemple, sera un minimum timide, essaiera de vous connaître et de vous faire passer un bon moment sans être constamment sur vous, cette personne n’aura pas besoin de gagner votre confiance.

– Une mauvaise personne est trop gentille, trop à vos soins, il parle sans cesse avec vous et essaie de gagner votre confiance à tout prix. Mais la plus part du temps, tout ce que vous risquez c’est de perdre un peu d’argent. À force de rencontrer ce genre de personne vous arriverez à les démasquer assez vite.

10. Dites oui à tout

Si la personne paraît avoir de bonne intention, laissez vous portez par ses propositions, dormez chez lui, mangez avec lui, même si vous aviez prévu d’aller je ne sais où ce soir, on s’en fout, on parle d’une possible expérience inoubliable qu’il ne faut pas rater.
Le seul moyen d’avoir une expérience hors du commun c’est d’ouvrir grand les portes.

 

11. Ne suivez pas les autres voyageurs juste pour ne pas être seul

Ça peut paraître évident mais je vois beaucoup de personnes tombé dans le piège, des voyageurs qui rêve d’expériences folles, d’aventure et qui finisse dans un groupe de touriste au milieu de Bangkok. Si vous avez les mêmes projets que les gens que vous rencontrez tant mieux, mais ne vous y conformez pas.

Et autre chose, manger seul n’est plus une honte depuis le lycée.

12. Soyez têtu avec vos projets

Je ne compte plus le nombre de fois où l’on a descendu mes projets, disant qu’ils étaient trop dangereux ou irréalisables, mais il n’y a que vous qui êtes au courant des risques de votre projet, et qui connaissez vos limites. Les gens ont tendances à projeter leurs limites sur les projets des autres.

13. N’ayez pas peur

Vous savez ce qu’on entend le plus sur les voyages? Les histoires qui se sont mal passée, mais personne ne raconte celle qui se sont bien passée. C’est le syndrome du journalisme. Soyez confiant, très peu d’accidents graves arrivent, la plus part concerne des voyageurs qui se sont perdus dans leurs délires ou qui sont allé trop loin.

Faites comme ci ce voyage était votre voiture, vous savez qu’il est risqué de monter dedans, pourtant vous le faites tous les jours, parce que vous en avez besoin et que le risque n’est pas si élevé.

14. Faites dans le local

Ne mangez pas dans votre hostel, ni devant, ni à côté, allez plus loin, allez chercher les petits bouis-bouis où mangent les locaux; en plus d’être bien meilleur que les restaurants touristiques et moins cher, vous distribuez l’argent de manière plus équitable, vous n’enrichissez pas les familles déjà installés et faites vivres ceux qui ont dû mal à se débrouiller. Et la cerise sur le gâteau c’est que les locaux tenant le boui-boui seront extrêmement content de vous recevoir, ce sera un grand honneur. Vous saurez que vous êtes au bon endroit si il n’y a pas de menu.  Faites pareille pour tout le reste, vos souvenirs, les marchés, les réparateurs…

15. Éloignez vous du tourisme de temps en temps

Voir les attractions touristiques d’un pays c’est à faire, mais n’oubliez pas que la vraie expérience vous attends en dehors du tourisme, alors de temps en temps, prenez une route instinctivement, ou allez dans un endroit très peu connu, c’est comme ça qu’arrive les expériences que j’appellent inoubliables, pour ça il faut 2 facteurs : l’expérience doit être naturelle et imprévu, avec ces 2 facteurs vous aurez une expérience que vous ne pourrez oublier et qui vous changera profondément; enlevez un facteur et vous aurez une très bonne expérience.

On est au bon endroit lorsqu’on y est pas attendu.

 

 

16. Utilisez la photo

La photo c’est un peu compliqué, elle peut parfois gêner les locaux, par croyances ou par simple gêne, mais elle peut aussi permettre un premier contact, je ne compte plus le nombre de rencontre local que j’ai fais grâce à mon appareil photo; ou faire plaisir, beaucoup de locaux n’ont pas accès à cette technologie et ne possèdent qu’une photo de leur famille chez eux, parfois aucune, leurs proposer de leurs envoyer la photo ou l’imprimer directement si on a le matériel est un geste très bien reçu.

17. Souriez

Et je finis avec l’un des plus gros conseils que j’ai à vous donner, surtout vous tentez de vous éloigner du tourisme, c’est de sourire ! Le plus dur quand on s’éloigne du tourisme c’est le regard des gens sur vous, ils ne savent pas ce que vous faites là, et à force ça peut être pris comme un rejet; alors qu’un grand sourire et un geste de la main suffisent à rassurer les locaux et recevoir un accueil des plus chaleureux.

 

Voici quelques conseils BONUS qui ne sont pas essentiel mais toujours intéressant.

1. Ecoutez de la musique

Local ou international, comme bon vous semble, mais en plus de vous faire du bien, la musique vous apportera un souvenir indélébile de votre voyage, lorsque vous serez rentré et que vous entendrez cette musique dans un magasin de chaussure, vous plongerez d’un coup dans vos souvenirs, vous vous verrez assis dans le bus avec les locaux ou à moto traversant le pays. C’est une façon de rendre le voyage éternel.

2. Ecrivez

Vous pouvez écrire les moindres détails de votre voyage dans un petit carnet, beaucoup de voyageurs font ça afin de se pouvoir les relire plus tard, ça permet aussi de pouvoir partager en quelque sorte et vous occuper.

3. Ne faites pas du voyage des cartes Pokémon

Ne collectionnez pas les pays comme des cartes Pokémon, un pays ça se découvre, ça s’explore et ça sans limite de temps; à force de penser à votre « score de voyageur », un jour vous vous direz que vous pourriez couper court à votre exploration du pays pour visiter un autre pays et ainsi augmenter votre score. Je pense qu’un vrai voyageur ne compte pas les pays qu’il visite.

 

4. Soyez humble

Quand j’atterris dans un guesthouse avec d’autre voyageur, il y a toujours un moment dans la conversation où tout le monde crache sur les Français qui ne voyagent pas, n’oubliez pas qu’être un voyageur ne fais pas de vous quelqu’un de meilleur, de plus intelligent ou de plus ouvert, ça ne marche pas comme ça, ça peut même avoir l’effet contraire; de plus les gens font ce qu’ils veulent, et si vous avez vraiment voyagé, vous avez probablement rencontré des personnes complètement heureuse, qui ne sont pourtant jamais sorti de leur village.

Ne jouez pas non plus au jeu du « C’est moi qui ai eu la meilleure expérience », vous n’avez rien à y gagner.

Je reviens d'un voyage d'un an à moto en Asie, prochaine étape l'Afrique en C15 !

Laisser un commentaire